Archives du blog

jeudi 5 novembre 2015

Le mariage selon La Torah

Le mariage selon La Torah


Une question revient : est ce que l'union d'un homme et d'une femme par concubinage sans être passé devant la mairie ou devant un rabbin ou un pasteur est licite ou illicite selon La Torah d'Elohim ?

Il faut avoir conscience que nos sociétés ont été modelées par nos cultures, ect...

et donc ce que les gens entendent par "mariage" a aussi été influencé par leurs cultures différentes.

Lorsque nous lisons La Torah, on se rend compte qu'aux yeux d'Elohim un homme et une femme sont mariés du moment où ils s'unissent sentimentalement et charnellement.

Genèse 2:24
C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femmeet ils deviendront une seule chair .


 Matthieu 19:5-6
...C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair ?
Ainsi ils ne sont plus deux, mais ils sont une seule chair. Que l'homme donc ne sépare pas ce qu'Elohim a joint.



Ici concernant l'homme et la femme, il s'agit de l'union sentimentale et charnelle qu'ils forment lorsqu'il y a union sexuelle. Ils fusionnent pour former UN

D'ailleurs l'enfant qui naîtra est l'incarnation de l'Union (Ehad) des deux parents. Bien sûr il y a aussi union des sentiments et union dans tout ce qui accompagne la vie du couple car l'union sexuelle ne suffit pas dans la vie d'un couple pour former UN en esprit. Les deux sont liés.

Dans la pensée Biblique, le mariage c'est cela et non la cérémonie officielle comme nous le concevons aujourd'hui.

Après, concernant le concubinage, reste à voir si la femme dans ce couple trompe son mari ou pas s'unissant à un autre par concubinage, dans ce cas, il s'agit d'un adultère et cela est interdit par Elohim car l'homme ne peut pas prendre la femme d'un autre.

S'il s'agit de divorce, il faut en connaître les raisons car le divorce n'est accepté que pour cause d'infidélité physique ou spirituelle et pas pour une autre raison.

Donc précisons avant toutes choses que selon L'Esprit de La Torah d'Elohim, il faut d'abord que l'union entre un homme et une femme soit approuvée par Elohim. 

Par contre, il est absolument infondé de croire que l'union nommé mariage entre un homme et une femme doive obligatoirement passer devant un rabbin ou un pasteur ou devant la mairie, cela se sont les hommes au cours des siècles qui l'ont instauré ainsi. 

Attention, je ne dis pas qu'il ne faille pas passer devant la mairie, un pasteur ou un rabbin, cela est bien utile pour tout ce qui est administratif et c'est un témoignage devant les hommes pour un croyant que de prendre pour femme telle personne devant Elohim et devant les hommes. 

Je dis simplement qu'Elohim ne s'arrête pas aux actes administratifs ou cultuels pour considérer un homme marié ou pas.

Dans le cas où un homme couche avec une femme vierge (n'ayant appartenu à aucun autre homme) sans avoir demander l'autorisation de cette union aux parents de la femme, voici ce que dit  Elohim dans La Torah.

Exode 22:16-17
Si un homme séduit une vierge qui n'est point fiancée, et qu'il couche avec elle, il paiera sa dot et la prendra pour femme.
Si le père refuse de la lui accorder, il paiera en argent la valeur de la dot des vierges.


le terme "fiancée" ici cité dans La Torah est un accord, c'est à dire les parents promettent au jeune homme de lui donner leur fille pour épouse, elle lui est destinée, un pacte a été scellé entre les deux familles.

Ce qui est important tout de même c'est de savoir si un couple est marié aux yeux d'Elohim ou pas ? Car on sait bien que les sociétés qui ne reposent pas sur le modèle de La Torah ont des pratiques et des conceptions des choses qui sont erronées par rapport à ce qu'Enseigne Elohim dans Sa Torah.

Ensuite, je tiens aussi à dire, que l'élément discriminant à l'égard de ceux qui refusent de passer devant la mairie, c'est le pourquoi de ce refus. Car dans beaucoup de cas, malheureusement, c'est parce qu'ils ont en tête de ne pas rester toujours ensemble et envisagent donc la possibilité de pouvoir se séparer plus facilement, cela n'est pas bien car leur conception de l'Union (mariage) n'est pas dans La Pensée d'Elohim.

Ce que je tenais à faire remarquer ici, c'est qu'une fois qu'un couple vit ensemble et ce même s'il n'est pas marié devant la mairie ou pasteur ou rabbin, pour Elohim il y a union et donc mariage et donc qu'au même titre qu'un couple passé devant la mairie ou pasteur ou rabbin, il ne doit pas y avoir séparation hormis pour cause d'infidélité physique ou spirituelle.