jeudi 27 avril 2017

Comment circoncire? Milah ou Periah?


J'écris ce sujet pour informer et aussi pour nos frères et soeurs Israélites en Yéhoshoua qui voudraient lors de la naissance d'un fils le circoncire de leur propre main au 8ème Jour et non à un autre jour comme l'ordonne la Sainte Torah. 
Ce qui est tout à fait possible et ce sans passer par le rabbina orthodoxe qui croit mal et qui pratique mal la circoncision par mutilation comme vous allez le voir ou sans passer par le corps médical incroyant. 

Ce Commandement est bien sûr à suivre pour faire entrer un fils dans l'Alliance de notre Elohim mais doit être appliqué par les croyants Israélites en Yéhoshoua eux-mêmes et ceux-ci doivent donc savoir comment la pratiquer.

Concernant la circoncision adulte qui n'est pas de rigueur, revoir mon étude écrite et audio sur la question :

Circoncision Torahique expliquée en détails
http://messianique.forumpro.fr/t6985-la-circoncision-torahique-expliquee-en-details#66015


Mais ici je vais donc évoquer uniquement la circoncision Torahique qui est la Brit Milah du garçon à l'âge de 8 jours et comment celle-ci doit être appliquée selon la Sainte Torah de notre Elohim et non selon les précèptes rabbiniques.

Bien sûr, appliquer ce Saint Commandement si l'enfant est normal et sain autrement dit s'il n'a aucun problème grave de santé ce que je souhaite à tous.

Mais il nous faut d'abord connaître une vérité que très peu connaissent à ce sujet, c'est qu'il y a plusieurs sortes de circoncision d'où l'évocation dans le titre de cette étude. 

En effet, il est prouvé que le type de circoncision pratiquée par les rabbins aujourd'hui n'est pas vraiment la même circoncision que celle pratiquée aux temps d'Abraham jusqu'à la domination Gecque et ce même s'ils obéissent bien au Commandement Torahique du 8ème Jour. 

Vous allez comprendre pourquoi.

En réalité, la circoncision appliquée aujourd'hui par les Juifs orthodoxes a une histoire évolutive comme vous allez le voir et le comprendre, je n'invente rien ici. 

Par ignorance beaucoup supposent que la pratique mentionnée dans Genèse 17:11 et dans le reste de l'Écriture doit être la même aujourd'hui chez les Juifs. 

Cependant, la preuve de l'histoire, de l'érudition, et même de la Bible elle-même montre autrement.

Savoir que la circoncision de la Torah est enfermée dans un seul terme qui est Mol ou Milah qui consiste juste à couper la peau du prépuce qui dépasse beaucoup chez un bébé de 8 jours.
C'est à dire juste couper l'excroissance de chair qui dépasse ce qui créait une ouverture à l'extrémité alors que le gland du prépuce de l'enfant est toujours recouvert.

Un pénis ainsi circoncis contient encore une partie considérable du prépuce et le pénis continuera à traverser son développement naturel puisque la plupart du prépuce reste intact. 

La protection de la majorité du gland sera toujours donc bien là. Le prépuce n'est donc pas retiré du gland et se sépare naturellement du gland progressivement à mesure que l'enfant arrivera à maturité pour juste laisser voir l'extremité du gland, contrairement à un enfant qui n'aurait pas été circoncis.

Le frenulum ou frein du pénis qui est un élément anatomique de l'organe génital masculin, il s'agit d'une languette de peau qui retient le prépuce à la face inférieure du gland, n'est pas perturbé ou déplacé, et le prépuce restant continue à couvrir et à protéger une partie substantielle du gland et le gland apparaît alors comme incirconcis. 

Il y a donc ainsi une perte minimale de la protection pour le gland.

On comprend parfaitement que c'est ce type de circoncision très simple que fit Sephora dans Exode 4: 24-27 lorsqu'elle circoncis rapidement son fils avec une pierre, probablement un silex.

Savoir donc et comprendre que seule cette Milah est recquise par Elohim qui a tout prévu merveilleusement.

Ensuite ce fait très important rappelé, savoir donc que les Juifs orthodoxes pratiquent une circoncision qui comprend une étape supplémentaire qui est nommé Periah, je tiens à dire que cette pratique est une mutilation d'ordre pharisien et rabbinique à ne surtout pas appliquer chez les Israélites Nazaréens qui doivent faire circoncire leur fils à 8 Jours selon la Milah simple de la Torah comme indiqué au dessus.

En effet la Periah n'arriva dans la procédure de la circoncision chez les Juifs qu'aux environ de 140 après JC lorsqu'une deuxième étape de la procédure de circoncision rituelle a été introduite et vous allez voir pourquoi.

Mais d'abord parlons de ce qu'est la mutilation de la Periah.

La Periah est la mise totale à nu du gland.

La periah consiste à déchirer et à retirer le revêtement muqueux interne restant du prépuce du gland, puis, en utilisant un ongle ou un outil pointu, enlever tout le tissu muqueux interne, y compris l'excision et l'élimination du frein sur la face inférieure Du gland. 

L'objectif était de s'assurer qu'aucune partie de la peau du pénis restante ne reposerait contre le gland corona. Si des morceaux de tissu de prépuce de la muqueuse sont restés ou se sont joints à la partie inférieure du gland, l'enfant devra être mutilé à nouveau.

Cette introduction de cette circonsion extrême et mutilatoire a été introduite par les pharisiens en raison du fait que certains Juifs pratiquaient une décirconcision en étirant la peau du prépuce pour faire croire qu'ils étaient incirconcis face aux Grecs pour des avantages économiques et sociaux et pour les compétitions sportives.

C'est pour cela que l'Apôtre Paul interdira très clairement la décirconcision qui existait bien en son temps en disant :


1 Corinthiens: 7.18 
Quelqu'un a-t-il été appelé étant circoncis, qu'il demeure circoncis ; quelqu'un a-t-il été appelé étant incirconcis, qu'il ne se fasse pas circoncire.


L'existence de cette décirconcision démontre sans l'ombre d'un doute que la circoncision Israélite de l'époque ne comprenait absolument pas la mutilation de la Periah pratiquée aujourd'hui par les Juifs Rabbiniques car sans la peau qui recouvre le gland du prépuce il est alors impossible de l'étirer pour opérer une décirconcision.


Les sources juives incluent beaucoup de preuves de la modification de la circoncision originelle des Israélite en mutilation non autorisée par Elohim.

Pour preuve dans les écrits juifs, la circoncision et le Periah sont traités séparément. 

En outre, les sources historiques des Samaritains soulignent que leur tradition de circoncision, qui continue depuis la séparation des royaumes du Nord et du Sud jusqu'à aujourd'hui, n'a pas inclus et n'a jamais inclus la Periah.

Un Rav déclare clairement : "Le commandement de la periah n'a pas été donné au patriarche Abraham" 


Et comme si cela ne suffisait pas les pharisiens ont encore rajouté une autre pratique dangeureuse à la circoncision qui est la Metzitzeh: (Mezzizza / Mizizah) La succion du sang de la plaie.

Le Mohel une fois la mutilation de la Periah accomplie, aspire avec sa bouche le sang du pénis de l'enfant.

Cette troisième étape a été ajoutée au rituel de la circoncision orthodoxe pendant la période Talmudique (500-625 A.D.)

Cette pratique de la Metzitzeh n'a pas été universellement adopté par tous les groupes juifs, mais est devenu une pratique des groupes plus orthodoxes.

Cette pratique a conduit à la mort de nourrissons suite à des infections transmises par le Mohel au jeune enfant. De fait Les mohels plus modernes utilisent un tube de verre placé sur le pénis du nourrisson pour l'aspiration du sang lors de la réalisation de metzitzah. 

Dans de nombreuses circoncisions rituelles juives, cette étape de Metzitzah a été éliminée.


A présent j'en viens aux frères et soeurs Israélites qui veulent légitimement faire entrer leur fils de 8 Jours dans l'Alliance, toujours pratiquer cet acte sans anesthésie, cela serait dangereux pour l'enfant car une anesthésie chez un nouveau-né est dangereuse. 

Lorsque votre garçon en est à son 8ème Jour, la circoncision pourra être effectuée si votre enfant est en bonne santé, savoir que la peau du prépuce d'un garçon de 8 jours dépasse bien, il suffit donc juste de tirer légèrement la peau qui dépasse du gland surtout pas au delà du gland, et à l'aide d'un petit couteau bien aiguisé et propre, couper juste cette peau qui dépasse.

Une fois la peau du prépuce coupée, l'enfant va bien sûr exprimer sa douleur en pleurant mais sûrement beaucoup moins que lors d'une circoncision rabbinique au vu de la mutilation subie avec leur pratique mutilatoire de la circoncision.

Avant la circoncision prier Elohim qu'Il vous dirige pour accomplir cet acte correctement et Le remercier et Le louer dans la prière. Vous pouvez lire le passage de la Torah qui indique le Commandement donné par Elohim sur la circoncision à 8 jours comme ci-dessous :

Torah-Genèse 17:10-14 (Septante)
Voici l'alliance que tu maintiendras entre moi et vous, c'est-à-dire ta postérité en toutes ses générations: Tout mâle parmi vous sera circoncis.
Vous serez circoncis en la chair de votre prépuce, et ce sera le signe de l'alliance entre moi et vous.
Parmi vous, l'enfant de huit jours sera circoncis tout enfant mâle en vos générations, le familial de ta maison et (le serviteur) acheté avec de l'argent de chaque fils de l'étranger, celui qui est de ta descendance.
Seront circoncis dans la chair du prépuce le familial de ta maison et du (serviteur) acheté avec de l'argent et ce sera mon alliance sur la chair avec vous dans une alliance éternelle.
Le mâle à qui, le huitième jour, on n'aura point circoncis la chair du prépuce, cette âme sera retranchée au milieu de sa famille, parce qu'elle aura violé mon alliance.


Et encore :

Torah-Lévitique 12:3 (Septante)
Et le huitième jour, elle (la mère) circoncira son fils.


Puis circoncire votre fils en ayant la Foi et une fois l'enfant circoncis, 
vous pouvez dire comme Moïse : 
"il a coulé le sang de la circoncision de mon fils". 

Ne pas oublier qu'il s'agit d'un culte rendu à notre Elohim qui va faire entrer votre fils dans l'Alliance du sang de l'Assemblée d'Israël au Jour qu'Elohim l'a prescrit pour Son peuple, ce sera ensuite à votre fils de porter les fruits de la Foi Véritable en la Torah et en Yéhoshoua au cours de sa vie future.

Une fois la circoncision effectuée, protéger avec des gazes et vérifier que la cicatrisation se passe bien dans les jours suivants en comptant sur Elohim, Amen.

Que YHWH notre Elohim par notre Seigneur et Sauveur Yéhoshoua dirige et bénisse Son peuple qui L'aime. Amen.

Ruth

mercredi 26 avril 2017

Tebila-baptême des origines, comment faire ?


Tebila-baptême des origines
Comment faire ?


Ce sujet est fait pour informer et aussi pour aider les frères et soeurs Israélites en Yéhoshoua qui me posent souvent des questions au sujet du baptême qu'ils ont du mal à mettre en pratique du fait de leur isolement dans leur foi par rapport aux hérétiques anti-Torahiques du Christianisme qu'ils ont quitté et cela pour se soumettre à l'Autorité Seule de Yéhoshoua Ha Machia'h notre Seigneur et Sauveur et voulant donc naturellement revenir aux Précèptes Ecrits de notre Père Céleste YHWH Elohim transmis par Moïse Son serviteur.

Tout d'abord il nous faut revenir à l'Immersion telle qu'elle était pratiquée par les Israélites aux temps Bibliques et telle qu'elle continua à l'être dans le Saint Nom de Yéhoshoua notre Sauveur par Ses Suiveurs nommés les Nazaréens car la notion du baptême a évolué dans la pensée Chrétienne héllénisée perdant sa pleine compréhension comme si le baptême surgissait soudainement dans le Nouveau Testament avec Jean Baptiste n'ayant aucune source antèrieure.

Sans comprendre cette source antèrieure du baptême, nous passons à côté d'une bonne et pleine compréhension sur ce sujet.

Il nous faut bien avoir à l'esprit que différents baptêmes existaient chez les Israélites et que tous ces baptêmes sont bien sûr reliés à la Sainte Torah comme vous allez le découvrir par cette étude.

Il nous faut revenir à l'origine du mot baptême.

Le Baptême vient du verbe grec ancien Βαπτίζειν baptizein, fréquentatif du verbe Βάπτειν baptein, « plonger dans un liquide »

Ce mot Grec est la traduction du mot Hébreu טְבִּיל Tebil qui signifie immerger. Le sens du mot Hébraïque ne laisse aucun doute quand au fait que c'est tout le corps qui doit être plongé dans l'eau. Il ne s'agit pas d'une simple aspersion d'eau.

Donc le mot baptême aurait dû être traduit par "immersion" en Français.
http://www.morfix.co.il/en/%D7%94%D7%98%D7%91%D7%99%D7%9C^


Hébreux 6:1-3
C'est pourquoi, laissant les premiers principes de la doctrine de Machia'h, tendons à la perfection, ne posant pas de nouveau le fondement du renoncement aux œuvres mortes, et de la foi en Elohim,
De la doctrine des immersions (baptêmes), de l'imposition des mains, de la résurrection des morts, et du jugement éternel,
Et c'est ce que nous ferons, si Elohim le permet.



Hébreux 9:9-10
c'est une comparaison pour la saison présente en accord avec celui qui (présente) des offrandes. En outre, les sacrifices en accord avec la conscience n'amènent pas à la perfection (dans) le service d'adoration. Les viandes, les boissons et diverses immersions (divers baptêmes) qui sont seulement les exigences pour le corps jusqu'à la saison de la mise en place des choses justes imposées.


Ici vous pouvez noter que la doctrine des immersions (baptêmes) fait partie des premiers principes de la doctrine de Machia'h. Et vous pouvez constater dans le texte qu'il y a plusieurs immersions donc plusieurs baptêmes.

Le baptême est en réalité un Précèpte de la Torah relié à la purification du corps pour se rendre au Temple d'Elohim ou même en dehors du Temple et pourquoi y a t-il plusieurs immersions comme cité dans la Lettre aux Hébreux ? Parce que plusieurs immersions sont prescrites suivant les différents types d'impuretés corporelles.

Prenons juste dans La Torah un exemple parmis tant d'autres :


Torah-Lévitique 15:19-33
La femme qui aura un flux, un flux de sang en sa chair, restera sept jours dans son impureté. Quiconque la touchera sera impur jusqu'au soir.
Tout lit sur lequel elle couchera pendant son impureté sera impur, et tout objet sur lequel elle s'assiéra sera impur. Quiconque touchera son lit lavera ses vêtements, se lavera dans l'eau, et sera impur jusqu'au soir. Quiconque touchera un objet sur lequel elle s'est assise lavera ses vêtements, se lavera dans l'eau, et sera impur jusqu'au soir. 
S'il y a quelque chose sur le lit ou sur l'objet sur lequel elle s'est assise, celui qui la touchera sera impur jusqu'au soir. Si un homme couche avec elle et que l'impureté de cette femme vienne sur lui, il sera impur pendant sept jours, et tout lit sur lequel il couchera sera impur. La femme qui aura un flux de sang pendant plusieurs jours hors de ses époques régulières, ou dont le flux durera plus qu'à l'ordinaire, sera impure tout le temps de son flux, comme au temps de son indisposition menstruelle. Tout lit sur lequel elle couchera pendant la durée de ce flux sera comme le lit de son flux menstruel, et tout objet sur lequel elle s'assiéra sera impur comme lors de son flux menstruel.

Quiconque les touchera sera souillé; il immergera ses vêtements, s'immergera dans l'eau, et sera impur jusqu'au soir.

Lorsqu'elle sera purifiée de son flux, elle comptera sept jours, après lesquels elle sera pure. Le huitième jour, elle prendra deux tourterelles ou deux jeunes pigeons, et elle les apportera au sacrificateur, à l'entrée de la tente d'assignation. Le sacrificateur offrira l'un en sacrifice d'expiation, et l'autre en holocauste; et le sacrificateur fera pour elle l'expiation devant l'Éternel, à cause du flux qui la rendait impure. 

Vous éloignerez les enfants d'Israël de leurs impuretés, de peur qu'ils ne meurent à cause de leurs impuretés, s'ils souillent mon tabernacle qui est au milieu d'eux.

Telle est la loi pour celui qui a une gonorrhée ou qui est souillé par une pollution,
pour celle qui a son flux menstruel, pour l'homme ou la femme qui a un flux, et pour l'homme qui couche avec une femme impure.


Et ceci est juste un exemple parmi tant d'autres que je vous invite à découvrir dans votre lecture de la Torah.

Tout cela est expliqué pour ramener à la compréhension du Baptême et de ses origines.

En aparté, je précise que nous savons aussi que du temps de Yéhoshoua et des Apôtres, le Temple n'était pas dirigé conformément avec la Torah de notre Elohim par des Sacrificateurs en place soumis à des religieux qui fourvoyaient la Torah de notre Elohim.

Ce fait est notamment connu aussi par les recherches archéologiques à Qumran avec la communauté Juive Esséniene qui se nommait Yahad, en effet, nous savons que les Juifs Esséniens étaient en effet en total désaccord avec le pouvoir politique en place à Jérusalem dirigée par les pharisiens et les sadducéens sous protectora Romain.

Les Juifs Esséniens dont faisaient partie Yo'hanan Jean Baptiste et notre Seigneur et Sauveur Yéhoshoua comme cela est démontré dans une de mes précédantes études, pratiquaient les rites de purification en vue de leur purification car tous doivent se purifier par immersion avant de se rendre au Temple d'Elohim et aussi pour des purifications quotidiennes en dehors du Temple par obéissance à la Torah .

L'immersion de conversion selon la Torah était en ces temps probablement réalisée sous l'autorité d'un Sacrificateur en lien avec le service dans le Temple car ce service du Temple leur est réservé.

Bien savoir aussi que les impuretés corporelles sont elle-même liées au péché originel d'Adam et Eve.
Ce point est important à comprendre.

Il nous faut prendre conscience que Yo'hanan était un Kohen (Sacrificateur), un Lévite qui aurait pu servir dans le Temple de YHWH. 

Luc 1:5-17
Au temps d'Horodos, roi de Yéhoudah, il y avait un kohen (sacrificateur) nommé Zachariah, du rang d'Abia; sa femme était de la race d'Aaron, et elle s'appelait Élisabeth.
Ils étaient tous deux justes devant Elohim, et ils suivaient tous les Commandements et toutes les ordonnances de YHWH, d'une manière irréprochable.
Ils n'avaient point d'enfants, parce qu'Élisabeth était stérile, et qu'ils étaient tous deux avancés en âge.
Or, il arriva comme Zachariah faisait les fonctions de kohen (sacrificateur) devant Elohim, selon l'ordre de son rang,
Qu'il lui échut par le sort, selon la coutume de la sacrificature, d'entrer dans le temple de YHWH, pour y offrir les parfums.
Et toute la multitude du peuple était dehors en prières, à l'heure des parfums.
Alors un mala'k (ange) de YHWH lui apparut, se tenant debout au côté droit de l'autel des parfums.
Et Zachariah le voyant, fut troublé, et la frayeur le saisit.
Mais l'ange lui dit: Zachariah, ne crains point; car ta prière est exaucée, et Élisabeth ta femme t'enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Yo'hanan.
Il sera pour toi un sujet de joie et de ravissement, et plusieurs se réjouiront de sa naissance.
Car il sera grand devant YHWH; il ne boira ni vin, ni boisson forte, et il sera rempli du Souffle Saint dès le sein de sa mère;
Il convertira plusieurs des enfants d'Israël à YHWH leur Elohim,
Et il marchera devant Lui dans le Souffle et avec la vertu d'ÉliYaH, pour tourner les cœurs des pères vers les enfants, et les rebelles à la sagesse des justes, afin de préparer à YHWH un peuple bien disposé.


Yo'hanan était également un Nazir désigné dés le ventre de sa mère, c'est à dire qu'il ne pouvait pas boire de vin, ni manger de raisins et le rasoir ne devait point passer sur sa tête.

Il faut savoir que seuls les Lévites pouvaient servir dans le Temple selon La Torah en tant que Sacrificateurs.

Tout ceci bien précisé nous allons à présent en venir en plusieurs points sur comment était concrètement appliqué le baptême et je tiens à dire que je vais sûrement surprendre certains qui sont issus du milieu Chrétien, mais le but est de dévoiler l'entière vérité.


Un premier point que je tiens à éclaircir sur une fausse croyance notamment véhiculée chez les Chrétiens Evangéliques, c'est que le baptême des enfants était bien pratiqué par les Israélites mais dans un cadre bien précis.

Des fresques anciennes des catacombes démontrent bien que les jeunes enfants étaient aussi baptisés. 

Je vais cependant préciser immédiatement ce point important qui est que si l'enfant baptisé en question n'a pas été, lors de sa croissance, fidèle de coeur dans la première des oeuvres qui est de croire en Elohim Son Créateur et de L'aimer et de vouloir Le suivre et si son baptême n'a pas été le baptême par immersion au Nom de Yéhoshoua, son immersion devient alors inutile et si donc cette personne revient à Elohim plus tard, elle devra alors se faire immerger à nouveau pour tourner la page de son passé rebelle et pour annoncer son retour à Elohim et sa Foi en Yéhoshoua comme Seigneur et Sauveur.

Le baptême d'un enfant n'est valable que s'il a reçu celui-ci à cause de son père ou de sa mère qui l'a fait immergé dans cette Foi véritable en Elohim et en Yéhoshoua citée ci-dessus et si l'enfant durant sa croissance a obéi à cette Foi.


Pourquoi les Israélites immergent-ils aussi les bébés ou les enfants à n'importe quel âge ? Tout simplement car lorsque le chef de famille se converti et se soumet donc à Elohim, toute sa famille qui est soumise à son autorité est alors immergée avec lui, ceci est dans la pensée entière et correcte de la Torah. 

Par l'autorité patriarchale la femme et les enfants sont aussi immergés avec lui et devront ensuite porter les fruits de la Foi Véritable et la soumission à l'autorité du chef de famille soumis lui-même à Elohim est le premier pas.

Notons que leurs bébés sont bien immergés entièrement dans l'eau ce qu'ont gardé certaines églises en orient en immergeant entièrement l'enfant dans une bassine d'eau tandis que l'église catholique en occident les baptise par aspersion et nous allons voir plus loin pourquoi cette tradition du baptême par aspersion a été adoptée dans l'église catholique alors que le baptême est bien une immersion totale.

Je sais que ce fait sur le baptême d'enfants pourra en étonner plus d'un, mais je les invite alors à découvrir par exemple que les Juifs orthodoxes qui pratiquent bien aussi un baptême par immersion lors d'une conversion au Judaïsme dans des Mikvés qui sont des piscines avec de l'eau vive autrement dit avec de l'eau courante et non dans un bassin avec de l'eau stagnante, immergent toute une famille au complet, bébé compris, lorsque un homme ou une femme se converti à leur religion.

Tout simplement, ce fait démontre que les Juifs ont gardé dans leur tradition le principe du baptême de toute la famille.

Ce qui correspond assez bien avec ce qui transparaît dans ce passage des Actes où il est écrit que le geolier se fit immergé avec toute sa famille, il n'est pas écrit sans ses enfants, certains pourront dire qu'ils n'avaient pas forcément d'enfant en bas âge, mais cela n'est pas prouvé.

Actes 16:30-34
Il les a fait sortir et a dit : « Seigneurs, que faut-il que je fasse pour être sauvé ? »
Paul et Silas ont répondu : « Crois au Seigneur Yéhoshoua et tu seras sauvé, toi et ta famille. »
Et ils lui ont annoncé la parole du Seigneur, ainsi qu'à tous ceux qui étaient dans sa maison.
A cette heure-là de la nuit, le gardien les a emmenés pour laver leurs plaies. Il a immédiatement été immergé, lui et tous les siens.
Après les avoir conduits chez lui, il leur a servi à manger. Il se réjouissait avec toute sa famille d'avoir cru en Elohim.



Notons que la conversion d'une personne à Elohim est le renoncement aux péchés passés qui sont le contraire de l'observance à la Torah, et l'Immersion de cette personne dans l'eau vive représente une nouvelle naissance, une résurection, et son entrée dans l'Assemblée d'Israel, son point de départ avec Elohim donc il s'agit d'une première purification de ses impuretés en lien avec la Foi Véritable, rappelons que les impuretés corporelles sont liées au péché originel car oui les impuretés corporelles sont bien liées au péché originel, cette personne s'engage alors dans cette première immersion envers Elohim pour Le servir.

C'est ainsi que l'Immersion était pratiquée dans les temps anciens mais malheureusement pour les Juifs orthodoxes aujourd'hui sans notre Seigneur et Sauveur Yéhoshoua ce qui rend leur immersion inefficace devant Elohim.


Précision bien sûr que le baptême n'est absolument pas gage de salut si une personne devient rebelle envers Elohim par la suite.

Règle de l'Assemblée 4:6-14 (Qumran)
Il (le rebelle) ne peut pas être lavé par de simples cérémonies d'expiation, ni purifié par les eaux de l'ablution, ni sanctifié par immersion (baptême) dans les lacs des rivières, ni purifié par un bain. 
Impur il reste tant qu'il rejette le gouvernement d'Elohim et refuse la discipline de la communion avec Lui. 
Car ce n'est que par l'intelligence spirituelle de la Vérité d'Elohim que les voies de l'homme peuvent être dirigées correctement. 
C'est seulement ainsi que toutes ses iniquités peuvent être absoutes afin qu'il puisse contempler la vraie lumière de la vie. 
Ce n'est que par le Saint-Esprit qu'il peut réaliser l'union avec la vérité d'Elohim et être purgé de toutes ses iniquité. 
Seulement par un esprit de droiture et d'humilité son péché peut être expié. Seulement par la présentation de son âme à toutes les ordonnances d'Elohim sa chair peut être rendu propre. 
Seulement ainsi peut-il vraiment être arrosé avec des eaux de l'ablution. Seulement ainsi peut-il vraiment être sanctifié par les eaux de la purification. 
Et c'est seulement ainsi qu'il peut vraiment diriger ses pas et marcher irréprochablement à travers toutes les vicissitudes de son destin dans toute la voie d'Elohim de la manière dont Il l'a commandé, sans tourner ni à droite ni à gauche et sans outrepasser tout de la Parole d'Elohim. 
Alors, en effet , il va être acceptable devant Elohim comme une offrande d'expiation qui rencontre Son plaisir, puis va en effet être admis à l'Alliance de l'Assemblée pour toujours.


L'Immersion de Yo'hanan étant faîte pour le pardon des péchés, nous comprenons donc pourquoi Yo'hanan ne voulu pas au premier abord immerger notre Seigneur et Sauveur Yéhoshoua car Lui n'avait jamais failli depuis son enfance.


Matthieu 3:13-17 (Shem Tov)

אז בא יהושע מהגליל את הירדן להטביל מיוחנן
13 Alors vint Yéhoshoua de Galil (Galilée) au Yarden à l'immersion de Yo'hanan.

ויוחנן היה מספק להטבילו ויאמר אני ראוי להטביל מידך ואתה בא אלי
14 Et Yo'hanan qui offrait l'immersion dit: Je devrais être immergé de Ta Main et Tu viens à moi?
ויען יהושע ויאמר לו הנח שכן אנו חייבים להשלים כל צדקה ואז הטבילוהו
15 Et Yéhoshoua, répondit et lui dit: Accorde-le car nous devons compléter toute justice et alors il L'immergea.

ומיד שעלה מן המים נפתחו לו השמים וירא רוח אלהים יורדת כיונה ושרתה עליו
16 Immédiatement à sa remontée des eaux s'ouvrirent à Lui les cieux et Il vit le Souffle d'Elohim descendre comme une colombe et Le servir.

והנה קול מן השמים אומר זה בני אהובי מאד מאד נאהב וחפצי בו
17 Et voici une voix des cieux dit: Celui-ci est Mon Fils aimé (ou préféré) très grandement aimé et qui Me satisfait. (voir Yishayaou/Esaïe 42:1)


Notez bien qu'il est bien écrit "à sa remontée des eaux" donc Yéhoshoua remonta seul des eaux, personne ne le touchait pour Le remonter en position allongée.

Ce lieu aux environ du Jourdain ne fut pas choisi par hasard, en effet nous savons d'après le Livre d'Adam que c'est dans ce fleuve qu'Adam après sa faute jeuna et supplia le pardon d'Elohim pour sa faute. Se trouve également dans ce Livre cette prophétie Messianique :

Livre d'Adam Chapitre 8
1 Seth [avec] Ève allèrent près du jardin et ils pleurèrent de gros sanglot et demandèrent à Elohim d’envoyer un ange pour les aider.
2 Elohim leur envoya Michæl, l’ange qui est le prince des âmes, et [il leur dit ces mots] : – Seth [homme d'Elohim], ne t’efforce pas de nous supplier pour l’huile qui sort de l’arbre, cette huile de joie, pour oindre Adam ton père.
3 Cela n’est pas pour maintenant mais seulement à cette époque où les années de la fin seront remplies et complétées, alors le Oint (Messie) bien-aimé viendra ressusciter le corps d’Adam.
4 En raison des péchés qui ont pris place, Il viendra au Jourdain et sera immergé [par] lui et quand Il sortira de l’eau alors Michæl viendra et oindra le Nouvel Adam avec l’huile de joie.
5 Alors après ça, il arrivera la même chose à toutes les bêtes sauvages de la terre qui se lèveront de résurrection et seront dignes d’entrer au jardin, je les oindrai avec cette huile.
6 Mais toi, va vers Adam ton père car dans 3 jours, son âme va sortir de son corps et seront vu plusieurs merveilles aux cieux et sur la terre et en tous les [luminaires] qui sont dans les cieux.
7 Quand l’ange eut dit cela, il disparut derrière un arbre du jardin.



Comprendre donc aussi que Yéhoshoua devait prendre les péchés du peuple sur Lui et donc aussi s'immerger du baptême de Yo'hanan pour tout le peuple, c'est pour cela que par la suite nous sommes passés du baptême de Yo'hanan pour le pardon des péchés au baptême de Yéhoshoua pour notre Rédemption en Lui et par Lui qui a porté sur Lui tous nos péchés. Nous sommes ici dans une continuité du baptême pour le pardon des péchés mais dans le Nom de Yéhoshoua notre Sauveur en passant par Lui Yéhoshoua pour être sauvés de nos péchés.

C'est pourquoi l'Immersion doit se faire dans le Beau Nom de Yéhoshoua ou Yéshoua ou Jésus selon les prononciations.

Il est à noter un fait qu'une fresque ancienne de l'antiquité trouvée dans les catacombes qui dépeint une scène de baptême nous montre clairement un homme le baptiseur au bord de l'eau aidant à sortir un autre homme nu de l'eau. 

Je me suis permis de couvrir la nudité de cette fresque ci-dessous :

De même, de nombreuses autres fresques plus tardives issues du Christianisme continuent à aller dans ce sens où nous voyons le baptiseur étant au bord de l'eau et qui tend ses mains au dessus de la tête du baptisé qui se trouve dans l'eau.

Nous constatons aussi que ces fresques montrent celui qui est immergé nu ou bien en pagne qui est le sous-vêtement des Israélites de l'époque, ce sous-vêtement ceint les reins de la personne comme une serviette de bain. 

Nous voyons en effet ce passage des Evangiles qui démontre ce fait :

Jean 21:7
Et quand Simon Pierre eut entendu que c'était le Seigneur, il ceignit sa tunique, parce qu'il était nu, et se jeta dans la mer. 


En réalité ce verset ne dit pas vraiment que l'Apôtre Pierre était nu comme nous pouvons le comprendre entièrement nu, il était en sous-vêtements et probablement torse nu, les Israélites portaient un linge enroulé comme un pagne sous leur tunique qui entourait leur rein et couvraient leur partie intime. Le pagne tombait probablement jusqu'aux genoux.

Le texte utilise le mot Grec γυμνος qui désigne aussi un sous vêtement ce que les traducteurs ont traduit par nudité,  mais Ostervald et King James ont mis cette traduction de nudité entre parenthèses sachant bien que cette définition est à préciser. 

λεγει ουν ο μαθητης εκεινος ον ηγαπα ο ιησους τω πετρω ο κυριος εστιν σιμων ουν πετρος ακουσας οτι ο κυριος εστιν τον επενδυτην διεζωσατο ην γαρ γυμνος και εβαλεν εαυτον εις την θαλασσαν

Donc on devrait plutôt lire :

Et quand Simon Pierre eut entendu que c'était le Seigneur, il ceignit sa tunique, parce qu'il était en sous vêtement, et se jeta dans la mer.

Si Pierre a plongé dans la mer, c'est pour rejoindre Yéhoshoua sur le rivage plus rapidement que les autres et non pour cacher sa nudité puisqu'il plongea dans la mer après avoir mis sa tunique.

Nous avons le fait que les hommes ne devaient pas s'immerger à l'endroit où s'immergeaient les femmes ce qui est visiblement la preuve que les baptisés s'immergeaient nus ou quasiment nus comme cité dans la Didascalie des Apôtres version Ethiopienne.

Didascalie 2:17
De plus, lorsque tu désires te purifier (ou te laver), n'entre pas dans le bain où les femmes se baignent, de peur qu'elles ne voient la beauté de ta jeunesse, et le charme de ta chair, et trébuchent à cause de toi, ou que toi-même ne pèche et ne chute à cause d'elles. 


Par contre Joseph Flavius précisera que les Juifs Esséniens hommes ou femmes se ceignaient d'un tissu au moment d'entrer dans l'eau de leur immersion.

Guerre des Juifs 2 Chapitre 8:5
...leurs préposés envoient chacun exercer le métier qu'il connaît, et jusqu'à la cinquième heure ils travaillent de toutes leurs forces ; puis ils se réunissent de nouveau dans un même lieu, ceignent leurs reins d'une bande de lin et se lavent tout le corps d'eau froide.


Guerre des Juifs 2 Chapitre 8:13
Les femmes usent d'ablutions en s'enveloppant de linges comme les hommes d'une ceinture. Tels sont les usages de cette classe d'Esséniens.


Et cela entre dans la cohérence de ce que j'ai expliqué au dessus, en effet comment penser que les croyants se purifiaient tout habillés bien que ceux-ci cachaient leur intimité avant d'entrer dans l'eau. 

Les Juifs orthodoxes préposent des gens qui tiennent de grands linges pour cacher la nudité de celui ou celle qui va entrer dans le mikvé.

De même que vous ne vous lavez pas tout habillés et bien sachez et comprenez bien que l'Immersion dans la Torah était la douche quotidienne ou le bain quotidien des Israélites en leur temps, il s'agissait de se laver avec les indications Torahiques qui indiquaient les raisons de telle ou telle autre nécessité de purification suivant les cas de différentes impuretés corporelles.

Et de fait, lors d'une conversion à l'Elohim d'Israël cela commencait toujours par une immersion dans de l'eau vive afin de prendre un nouveau départ pour se rendre purifié, lavé, propre devant Elohim. 

Cette notion de propreté corporelle a été remplacée simplement par la notion symbolique du baptême que cela soit dans le Judaïsme orthodoxe comme dans le Christianisme mais cela est à mon sens une erreur car les deux que sont  l'hygiène corporelle et le Spirituel sont intrèsequement liés, il en est de même pour les viandes que nous mettons dans notre corps.

Il est bien évident que le baptême a aussi ce sens Spirituel de la conversion car il marque notre départ avec Elohim mais le Christianisme n'a gardé que ce sens Spirituel de conversion, certes indispensable mais insuffisant dans sa pleine compréhension en lien avec la Torah, c'est pour cela que nombre de Chrétiens Evangéliques se font immerger tout habillés ayant oubliés que l'immersion est quand même le fait de prendre un bain pour se laver le corps comme lorsque vous vous lavez dans votre salle de bain mais sans savon (d'ailleurs je vous recommande un lavage du corps quotidien simplement à l'eau vive sans savon).

Je ne reproche pas aux Chrétiens de s'immerger habillés en lieu public ou devant une tierce personne, on comprend bien pourquoi mais normalement le baptême devrait être appliqué sans habits avec les mesures de protection pour préserver la pudeur comme indiqué au dessus pour être pleinement en conformité avec le baptême des Saintes Ecritures.

Après, je ne crois pas que cela rende caduque votre premier baptême si celui-ci a été fait habillé au Nom de Jésus-Yéhoshoua-Yéshoua, car de toute manière dans les temps modernes que nous sommes, en principe vous vous lavez quotidiennement complètement nus pour des raisons d'hygiène dans votre salle de bain (enfin je l'espère) et bien souvent avant votre immersion symbolique dans telle ou telle église, vous vous êtes purifiés le corps chez vous avant d'aller à l'église, si vous avez tout de même une hygiène corporelle quotidienne. Et puis disons que même avec les habits ou bien une tunique, il s'agit aussi d'une purification car l'eau passe à travers les habits.

Mais je recommande tout de même pour ceux qui n'ont pas reçu le baptême de le pratiquer sans habits avec des mesures de protection de la pudeur évoqué au dessus.

Parlant d'ailleurs de cela, bien réaliser que les Israélites n'avaient en ce temps pas de salle de bain dans leur maison et donc les Mikvaot étaient des bains publics seuls moyen de se laver car bien avoir conscience qu'en ces temps, beaucoup de civilisation ne se lavaient pas quotidiennement et pas toujours au bon moment comme prescrit dans la Torah, tandis que notre Elohim prescrit dans Sa Sainte Torah des règles d'hygiène élémentaires reconnues aujourd'hui par tous.

Donc sachez et comprenez bien que votre salle de bain avec de l'eau vive est en réalité un mikvé, car si vous avez une salle de bain, vous avez ce privilège et donc nous devons bien sûr remercier Elohim pour cet immense privilège.

Comprenez bien que vous pratiquez quotidiennement des principes Torahique liés à l'immersion autrement dit au baptême lorsque vous vous lavez dans votre salle de bain. 

D'ailleurs les Juifs Karaïtes considèrent que même une simple douche qui lave le corps est valable pour les purifications prescrites dans la Torah car savoir que les Israélites n'avaient pas de douche et que le seul moyen de se laver était de se tremper entièrement dans de l'eau vive.

En revenant sur tout ce que j'ai écris ici, imaginez donc la scène, Yo'hanan l'Immergeur se tenant comme le Sacrificateur sur la terre ferme au bord du fleuve et les gens venant à lui pour recevoir sa bénédiction lui-même imposant ses mains sur eux récitant probablement une bénédiction, puis ils allaient ensuite s'immerger eux-même dans l'eau vive comme dans un mikvé avec des préposés, des hommes pour les hommes et des femmes pour les femmes cachant leur nudité à l'aide d'un grand linge, eux-même étant ceint d'un linge avant d'entrer dans l'eau, linge qui pouvait être enlevé une fois dans l'eau.

Nous voyons donc que les Chrétiens Evangéliques qui sont sortis du protestantisme, protestantisme lui-même ayant rompu avec les traditions d'un Christianisme plus paganisé mais par contre comportant parfois des traditions avec des racines véritables très anciennes, de fait s'étant épurés de tous les rites catholiques, ils ont alors appliqué leur propre rite pour l'immersion et ainsi baptisent des croyants habillés en touchant la personne, l'aidant en la basculant en arrière dans l'eau en position allongée, ce qui n'était pas la procédure naturelle pour l'Immersion dans les temps Biblique car on ne touchait absolument pas une personne nue.

La personne s'immergeait donc elle-même après avoir reçu la bénédiction du Kohen (Sacrificateur), elle avançait suffisamment dans l'eau et s'immergeait le reste du corps en se penchant vers l'avant pour ressortir de l'eau purifiée et rien ne dit qu'elle ne restait pas un certain moment dans l'eau afin de se purifier correctement.

Ensuite, il est nécessaire de dire que l'adoption d'un baptême par simple aspersion comme norme fourvoyée par l'église catholique de rome provient probablement d'une certaine pratique exceptionnelle dans certains endroits arides où il pouvait manquer d'eau et cela est alors devenu la norme dans cette église sans même tenir compte de ce facteur d'exception. 

Voici ce que nous lisons dans la Didaché, texte de source Juive remanié tardivement par des Chrétiens.

Didaché 7:2
Mais, si tu n'as pas d'eau vive, baptise dans une autre eau; si tu ne peux pas (baptiser) dans l'eau froide, que ce soit dans l'eau chaude. Si tu n'as ni l'une ni l'autre (en quantité suffisante), verse trois fois de l'eau sur la tête au Nom du Père, du Fils et du Saint Esprit.


Tout ceci dit, j'en arrive ici à ceux des frères et soeurs Israélites en Yéhoshoua qui voudraient se faire immerger selon la Torah et la Foi en Yéhoshoua alors que personne ayant la Foi conforme en Yéhoshoua et en la Torah n'est dans leur entourage et n'est donc pas là pour confirmer leur baptême au Nom de Yéhoshoua.

Partant du fait des vérités que je vous ai cité ici, je crois sincèrement qu'un croyant ou une croyante dans une situation d'isolement comme cela est le cas de beaucoup dispersés aujourd'hui sur la planète, peuvent donc s'immerger eux-même en priant au Nom de Yéhoshoua avant de s'immerger. 

Voilà donc comment procéder pour ces croyants, il est préférable que l'eau soit de l'eau vive c'est à dire pas d'eau stagnante c'est à dire que l'eau doit s'écouler.

S'il s'agit de remplir un bassin fermé ou une grande bassine où l'eau ne s'écoule pas, il ne faut pas que l'eau soit dans la bassine depuis un long moment mais juste verser l'eau quelques minutes avant l'immersion, puis la vider après l'immersion.

Sinon préférer de l'eau vive comme dans un fleuve, dans un endroit sûr à l'abri des regards se revêtant juste d'une serviette avant d'entrer dans l'eau ou alors ce qui est plus simple s'immerger dans sa baignoire en là remplissant puis une fois pleine, déboucher le bouchon en laissant couler l'eau afin que l'eau ne stagne pas, c'est encore mieux. Ne pas s'immerger dans des piscines municipales où il ne s'agit pas d'eau vive.

Avant l'immersion étant donné que personne n'est là pour officier et bénir cette immersion, que le croyant ou la croyante prie Elohim en disant "je fais cette Immersion par ma Foi en Toi YHWH mon Elohim au Nom de mon Seigneur et Sauveur Yéhoshoua, Amen." Puis à l'instant s'immerger dans l'eau vive comme dans un Mikvé.

mercredi 12 avril 2017

Site "Rencontrer Dieu" Attention !


J'écris ici une réponse et aussi un avertissement pour tous les croyants en Yéhoshoua-Yéshoua qui cherchent légitimement à revenir à la Sainte Torah de notre Elohim.

Il est un fait qu'aujourd'hui la connaissance augmente par l'outil internet et permet ainsi aux croyants d'avoir accès à des vérités qui leur étaient auparavant scellées, mais se trouve aussi sur internet tout et son contraire, des vérités mêlées au mensonge, véhiculées aussi parfois par des croyants habillés de Judaïté Messianique, mais sachez que l'habillage ne fait en rien une Vérité pleine et entière.

C'est pourquoi, je dis toujours aux croyants d'ouvrir leur Bible par eux-mêmes et de ne pas se laisser diriger aveuglément par tel ou tel courant doctrinal véhiculé sur internet.

Et pour ceux qui veulent me retourner la remarque, je dis à ceux qui viennent sur ce forum, qu'ils jugent donc mes études au regard de la Parole d'Elohim et uniquement ainsi.

Sachez et comprenez bien que quand bien même un croyant peut-être sincère dans ce qu'il prêche, il peut aussi se tromper sincèrement dans ce qu'il prêche aux autres.

Le site Rencontrer Dieu est géré par Thomas un croyant en Yehoshoua et je tiens à dire que je n'ai rien ici contre Thomas personnellement et donc que tout ce que je vais dire le concernant concerne uniquement sa doctrine dans le but de démontrer ses incohérences et ce qui est faux notamment par soucis pour tous les croyants en recherche de la Vérité et qui peuvent se laisser entraîner dans des voies contraires à la Sainte Torah de notre Elohim en suivant des enseignements erronés sur plusieurs points. 

Ce sujet est notamment aussi une réponse à ce qu'il a lui-même posté sur son site dans un commentaire à la suite de son étude sur Pessa'h 2017 avec le suivi du faux calendrier rabbinique.

Voici donc ce qu'il a posté, je cite :

Nous avons eu écho que certaines personnes jettent encore le trouble en publiant et en enseignant à suivre un calendrier des fêtes différent que celui établi par les sages d’Israël, un calendrier qui se baserait sur le livre d’Enoch et des Jubilées.
Lorsqu’il s’agit de décision commune engageant la pratique et l’unité de tout le peuple d’Israël et de ceux et celles qui sont greffés sur Israël par la foi dans le Messie (Romains 11), comme c’est le cas pour les fêtes du Dieu vivant dont les rendez-vous sont si précieux et importants pour la communion fraternelle, la Torah nous montre l’inimaginable affront et la manifeste marque d’orgueil d’une personne qui déciderait, seule, ou en groupe sectaire, d’orienter tout un peuple dans une pratique qui brise l’unité et empêche la communion lors des saintes fêtes de Dieu et cela, contre l’avis et les avertissements de l’ensemble des décisionnaires du monde croyant, Juifs orthodoxes et Juifs messianiques.
Nous vous prions de ne pas vous laisser séduire si facilement malgré le charme de certains arguments qui, sans une réelle connaissance de l’hébreu et de l’interprétation correcte des oracles de Dieu, peuvent effectivement tromper et dérouter plusieurs.
Le sujet étant assez vaste, bientôt (cette année normalement si Dieu le permet), un dossier complet sortira au sujet du calendrier biblique hébraïque en vue d’anéantir définitivement l’argumentaire de ce type d’enseignement anti-rabbinique. A l’aide du texte source de la Torah et des prophètes, de l’hébreu, des commentaires des sages d’Israël et avec de nombreuses preuves providentielles grandioses et prodigieuses, nous nous évertuerons à démontrer combien le calendrier biblique hébraïque actuellement en vigueur est véritablement celui que Dieu approuve.

Avant de répondre point par point ici à cette critique qui bien sûr m'est destinée ainsi qu'à tous ceux qui comme moi suivent le Calendrier Solaire Torahique, je tiens à dire que Thomas et moi avons déjà échangé sur internet par e-mail sur nos désaccords.

Malheureusement, je constate que Thomas s'enfonce de plus en plus dans la religion évangélique habillée de Rabbinisme Messianique, pourquoi dis-je cela ? 

Car sa doctrine n'est rien d'autre qu'un habillage de sa Foi qui est bien de référence Evangélique. Et je dis cela sans animosité aucune à son encontre mais bien car cela est la vérité et nous nous devons la vérité. 

En effet, je tiens à prévenir tous ceux qui vont sur son site, vous n'y trouverez en réalité pas l'enseignement Torahique Écrit mais bien un enseignement Évangélique mêlé avec un enseignement rabbinique, ce qui est commun à certaines communautés dites Messianiques.

En effet, bien qu'il s'habille des mots Torah, Juifs, Shabbat et Fêtes, il fait comme au marché, il ne prend du rabbinisme que ce qu'il arrange dans Sa Foi tout en délaissant tout ce qui le dérange car force est de constater que Thomas ne dit pas tout sur le Rabbinisme qu'il prêche comme idéal.

De même, s'appuyant sur la seule interprétation Rabbinique lorsqu'il lit la Torah, il mettra donc de côté la priorité de la Vérité Torahique Ecrite au profit de l'enseignement Rabbinique.

Thomas ne vous dévoilera jamais les 3/4 de ce qu'est en réalité le Judaïsme Rabbinique, je met au défi tous ceux qui sont tout joyeux en lisant des citations par-ci par-là de la soit-disant sagesse Rabbinique, de mettre en pratique pleinement la doctrine pharisienne, beaucoup s'enfuiront en courant au bout de plusieurs jours. 

Thomas peut donc se féliciter de prêcher à des ignorants.

Donc ici, je veux donner une petit aperçu notamment dans son étude sur Pessa'h 2017 ou celui-ci cite comme un suiveur aveugle la doctrine pharisienne.

Je cite :


Enfin, très brièvement, voici les produits non autorisés pour Pessah, susceptibles de contenir du Hamets (levain) et qu’il faut donc éliminer de sa maison (et non pas réserver à côté, d’où l’intérêt de bien préparer pour ne pas avoir à jeter) :
Ne sont pas autorisés à pessah, tous les aliments à base des cinq céréales suivantes : blé, orge, avoine, épeautre, seigle.
Exemple :
– Céréales, flocons d’avoine, petits déjeuners
– Farines, semoules
– Biscottes, matsot et farines de matsa non surveillées, biscuits, pâtisseries
– Bière, whisky, vodka, eau-de-vies et liqueurs
Ceci dit, si vous vous retrouvez avec du Hamets encore consommable juste avant Pessah, vous pouvez évidemment donner vos produits avec du levain aux nécessiteux (voir explications dans les commentaires).
Cette année, selon le véritable calendrier biblique hébraïque, la fête commencera le lundi 10 avril au soir et se terminera le mardi 18 avril au soir. La chasse au Hamets (levain) se déroule en général la veille de la fête, c’est à dire dimanche afin d’arriver lundi soir avec une maison sans levain. Dans l’idéal, tout le Hamets qui a été trouvé devra être brûlé, symbole de l’anéantissement et de la destruction complète et totale du levain d’orgueil dans nos vies. C’est ce que l’on appelle le « bitoul hamets » (annulation du hamets).
Après avoir brûlé ce levain, la formule du bitoul est : kol ‘hamira va’hamia déïka birchouti déla ‘hamité oudéla biarté oudélo yédaana leih libatel véléhévé hefker kéafra déar‘a
« Que tout ‘Hamets, qui se trouve en ma possession, que je n’ai pas vu ou que je n’ai pas détruit, dont je n’ai pas connaissance, soit considéré comme inexistant et sans valeur, comme la poussière de la terre. »
Hag Pessah Sameah (Bonne fête de Pessah) à chacun et comme précisé dans le dernier article sur le site : « Si vous ne connaissez rien à cette fête de Pessah ni comment l’observer, si des difficultés réelles vous empêchent d’observer ces choses, pas de panique, faites de votre mieux : si votre coeur est sincère et bien disposé, Dieu le verra et vous conduira en vous enveloppant de Sa miséricorde et l’année prochaine vous ferez mieux, si Dieu le permet ! »

une intervenante lui dira ceci :

(...) si tu peux me donner les versets exacts sur les produits à exclure car tu dis qu’il faut jeter les produits céréaliers, je te cite :
« Ne sont pas autorisés à pessah, tous les aliments à base des cinq céréales suivantes : blé, orge, avoine, épeautre, seigle.
Exemple :
– Céréales, flocons d’avoine, petits déjeuners
– Farines, semoules
– Biscottes, matsot et farines de matsa non surveillées, biscuits, pâtisseries
– Bière, whisky, vodka, eau-de-vies et liqueurs »

Je pensais que c’étaient seulement les produits qui contenaient du levain comme le pain, les biscuits etc
mais les céréales, les flocons, farines et semoules eux, ne contiennent pas de levain ?
Ok pour ne pas consommer ces produits et les boissons alcoolisées pendant tout le temps de Pessah.
(de toute façon je consomme peu de ces derniers produits) mais jeter ces produits ?
Et les donner c’est se débarrasser sur autrui ? Donc pour moi ce n’est pas très logique.
Mais si tu peux me donner les références des versets bibliques ça m’aiderait à mieux comprendre. Merci à toi.

Et lui va lui répondre en partie ceci :

(...) Rappelons que le Hamets concerne tout produit fait à partir de grains des 5 céréales (le blé, le seigle, l’avoine, l’orge et l’épeautre) et qui a fermenté sous forme solide ou liquide.
En fait, ce qu’il faut savoir, c’est que dès que les grains ou de la farine rentre en contact avec de l’eau plus de 18 minutes, le produit est fermentée et devient du Hamets;
C’est pour ça que la matsa est valable car la cuisson du mélange eau/farine a été faite en moins de 18 minutes et on obtient ainsi de la matsa (rapport avec la sortie précipité d’Egypte).
Pour la farine, il y a du levain, la semoule et même les pâte, il y a eu fermentation.
Pour la farine, comme dirait le Rav Ron Chaya à ce sujet, il faut savoir que très souvent la farine est ‘hamets sans qu’on le sache car les grains de blé sont fréquemment rincés avant d’être moulu pour en faire de la farine. De plus, selon d’autres rabbanim que j’ai entendu, les industrielles ont rajouté une très faible quantité d’eau dans la farine afin de permettre, entre autres, une meilleur densité de la poudre.

Je m’arrète là car je ne suis pas spécialistes et si on veut réellement éliminer tout levain, à 100% de nos demeures, il y aurait énormément à redire tant le Hamets, de nos jours, est en réalité subtilement présent dans énormément d’aliments et même ailleurs.
D’ailleurs, c’est intéressant car le lien est fort si on y réfléchit : n’est-ce pas justement un des fléaux de cette fin des temps, racine de tous les maux : l’hypocrisie et l’orgueil ? La pratique vient rejoindre le message biblique est c’est peut-être pour cela que le Hamets s’est glissé, plus que jamais, a des endroits où jamais on aurait imaginé le trouver…
Cependant, restons équilibré et faisons au mieux car visiblement, il est impossible de réellement éliminer tous le Hamets ! Mais faisons au mieux et pour le reste du hamets que l’on a pas vu, la prière est importante : « Que tout ‘Hamets, qui se trouve en ma possession, que je n’ai pas vu ou que je n’ai pas détruit, dont je n’ai pas connaissance, soit considéré comme inexistant et sans valeur, comme la poussière de la terre. »
En ce qui concerne le fait de s’en débarrasser sur autrui, effectivement, cela soulève des questions, je ne saurais pas apporter de réponses précises à ce sujet, j’essaierai de me renseigner. Je dirais simplement que pour une personne qui n’est pas converti et qui n’est donc pas concerné par un commandement aussi raffiné spirituellement, il est bon de lui donner nos aliments avec hamets plutôt que de le jeter car quoiqu’il en soit, il n’observe pas la fête de Pessah et après la fête, le hamets est parfaitement autorisé donc vaut mieux lui donner. Mais concernant les enfants de Dieu, dans leur cheminement, c’est tout différent.
A bientôt.

Alors ici, on voit bien que Thomas n'a sûrement jamais fait de levain de sa vie, car contrairement à ce qu'affirme le rabbinisme pharisien, celui qui sera capable de faire du Hametz (qui je le rappelle est la fermentation de l'eau et de la farine qui permet la levée du pain) en attendant 18 minutes, celui-ci sera alors dans le guiness des records. 

Ceci est du grand n'importe quoi !!!! 

Là encore que Thomas ne le prenne pas comme une insulte mais c'est la vérité car comme il le dit il n'est pas un spécialiste sur la question et cela se voit, donc avant d'enseigner aveuglément ce genre de choses, vaudrait-il mieux qu'il sache lui-même de quoi il parle avant de répéter aveuglément les citations rabbiniques. 

Quand bien même les industriels mettent un peu d'eau dans leur farine, cela ne fait en rien du Hametz, autrement essayez-donc de faire du pain levé avec votre farine industrielle sans rien d'autre que votre farine et de l'eau et si elle lève, dites-le moi !!! :) Ce sera la trouvaille du siècle et les vendeurs de levure ou de levain pourront se recycler en vendeur de farine.

Quand je dis que l'on peut faire croire à des ignorants n'importe quoi, tout cela le confirme bien.

Le Hamets ne se fait pas ainsi, j'invite Thomas à essayer de faire du Hametz en dehors de Pessa'h et de la Fête des sans levains mais aux bonnes dates bien sûr :)


L'obtention du Hametz est délicat et difficile, en effet le Hametz s'obtient au bout de 30 heures de fermentation (environ) du mélange d'un peu d'eau et de farine de céréales dans des bonnes conditions d'humidité et de température, par exemple, mettez un peu d'eau et de farine dans votre frigo et vous n'aurez aucune chance d'avoir du Hamets. Il faut aussi le nourrir avec de la farine pendant plusieurs jours pour que celui-ci prenne bien et soit efficace pour une bonne levée.

Et ensuite concernant la contre-vérité de dire ceci :
Bière, whisky, vodka, eau-de-vies et liqueurs sont aussi considérés comme Hametz, là encore c'est vraiment ne rien connaître au processus de fermentation car savoir qu'une fois la fermentation terminée le produit se transforme en alcool et n'est donc plus du Hametz, sinon essayez de faire lever votre pain en versant du whisky, de la vodka ou de l'eau de vie et des liqueurs ou de la bière, là encore une nouvelle trouvaille des pharisiens, ils sont forts ces pharisiens pour faire lever des pâtes avec tout cela.

Il est en effet possible de faire du Hametz avec la fermentation liquide de n'importe quel fruits et de faire lever du pain mais cela n'est plus possible lorsque la boisson est transformée en alcool, car bien sûr l'alcool n'est plus du Hametz voilà pourquoi il est permis de boire du vin pour pessa'h et ce même si celui-ci n'est pas etiquetté "casher pour pessa'h" par contre comme je le dis choisir l'étiquette "casher" pour les raisons que j'ai évoqué dans une autre étude sur la fabrication du vin qui utilise des procédés non-casher avec des animaux non-cashers, mais rien avoir avec le Hametz. Ils font à présent "du vin vegan" ce qui va aussi très bien.

Alors Thomas pourra me répondre, les sages rabbiniques savent quand même de quoi ils parlent lorsqu'ils parlent du Hametz et je lui répondrai, non, les pharisiens savent de quoi ils parlent lorsqu'ils pinaillent cherchant dans les notions microscopiques du Hametz, un conseil à Thomas et à ceux qui veulent suivre les exagérations rabbiniques, des microns de Hametz sont peut-être dans votre maison, alors brûlez vos maisons chaque année et reconstruisez-là, j'ironise bien sûr mais de telles exagérations poussent à l'ironie.

Yéhoshoua a dit des pharisiens ceci :

"vous qui coulez le moucheron et avalez le chameau."

Et Thomas nous invite donc à couler le moucheron et à avaler le chameau, j'espère simplement pour lui que cela est le fruit de l'ignorance et non le fruit d'un entêtement d'orgueil à l'égard des évidences. 

Bien sûr qu'avant Pessa'h il faut enlever le Hametz de nos maisons du mieux que nous pouvons et je puis vous dire que me concernant, nous nettoyons notre maison à fond pour enlever toutes les miettes de pain levé mais inventer du Hametz là où il n'y en a pas est propre au pharisianisme et n'a rien de Spirituel. Ils alourdissent ainsi la pratique de la Foi.

Donc bien sûr que vous pouvez manger des pâtes, du riz, du blé, avoine, semoule et farine et même consommer du vin casher ou de la vodka casher, ou liqueur casher ou whisky casher ou bière casher pour Pessa'h. 

Car tout ceci n'est pas du Hametz !!!!

D'ailleurs, les Rabbins Ashkenazes et Sepharades ne sont même pas d'accord entre eux sur la permission du riz ou non pour Pessa'h car les Juifs Sepharades mangent du riz depuis des siècles durant Pessa'h quand les Ahshkenazes l'interdisent. 

Par contre, en effet ils ont raison lorsqu'ils disent de ne pas avoir biscottes,  biscuits industriels, céréales,  pâtisseries achetées qui peuvent contenir de la levure.

Ceci précisé, je reviens aussi sur certains points du rabbinisme que Thomas ne mettra jamais en avant, comme par exemple, savez-vous que les sages cités en exemple par Thomas vous diront de ne pas couper votre papier toilette lorsque vous allez aux WC le Jour du Shabbat, ou encore que vous ne pouvez pas caresser votre animal de compagnie le Jour du Shabbat et oui les poils s'envolent ce qui est interdit pour Shabbat selon les sages rabbiniques, et encore que vous ne pouvez pas éteindre votre lumière ni l'allumer le Jour du Shabbat ni régler votre chauffage le Jour du Shabbat et la liste est très très très très longue....

Donc quand Thomas vous parle des sages qu'il vénère, repensez bien aussi que Thomas ne vous dit pas les 3/4 de ce qu'ils enseignent, le sait-il lui-même, cela n'est pas certain.

Et lorsque Thomas dit

Cependant, restons équilibré et faisons au mieux car visiblement, il est impossible de réellement éliminer tous le Hamets !

Donc Elohim nous demanderait-Il l'impossible lorsqu'Il nous commande clairement d'enlever tout le Hametz de nos maisons ???

Pourtant Elohim dit clairement ceci :

Torah-Deutéronome 30:11
Le Commandement que Je te donne aujourd'hui n'est pas excessif ni hors de ta portée.


Donc que Thomas comprenne bien que ce qui est impossible est d'enlever le Hametz selon la loi rabbinique et absolument pas selon la Torah de notre Elohim voir ce qu'est vraiment le Hametz pour Elohim et pour les Israélites bien avant l'arrivée des interprétations exagérées du Judaïsme rabbinique pharisien.

1 Jean 3:5
Car ceci est l'Amour d'Elohim, c'est que nous gardions ses commandements; or, Ses Commandements ne sont pas pénibles


Enfin je vais répondre à la critique implicite de Thomas points par points.

Nous avons eu écho que certaines personnes jettent encore le trouble en publiant et en enseignant à suivre un calendrier des fêtes différent que celui établi par les sages d’Israël, un calendrier qui se baserait sur le livre d’Enoch et des Jubilées.

Nous jetons le trouble et si ce trouble amène à la Vérité Torahique, alors cela est une très bonne chose, ensuite j'invite Thomas et ceux qui ne savent pas, à lire ces études qui prouvent que le Livre des Jubilés et d'Hénok sont des Livres inspirés par Elohim et ont été enseignés par Yéhoshoua et ses Apôtres et que beaucoup de Juifs ont longtemps gardé ces Livres comme Saints au même titre que les autres.

Livre des Jubilés oublié de la Torah
http://messianique.forumpro.fr/t6289-livre-des-jubiles-livre-oublie-de-la-torah#57137

Citations du Livre d'Hénok par Yéhoshoua et les Apôtres
http://messianique.forumpro.fr/t4673-citations-du-livre-d-henok-par-yehoshoua-et-les-apotres#46868

Lorsqu’il s’agit de décision commune engageant la pratique et l’unité de tout le peuple d’Israël et de ceux et celles qui sont greffés sur Israël par la foi dans le Messie (Romains 11), comme c’est le cas pour les fêtes du Dieu vivant dont les rendez-vous sont si précieux et importants pour la communion fraternelle, la Torah nous montre l’inimaginable affront et la manifeste marque d’orgueil d’une personne qui déciderait, seule, ou en groupe sectaire, d’orienter tout un peuple dans une pratique qui brise l’unité et empêche la communion lors des saintes fêtes de Dieu et cela, contre l’avis et les avertissements de l’ensemble des décisionnaires du monde croyant, Juifs orthodoxes et Juifs messianiques.

Alors ici je tiens à demander "qui brise l'Unité et avec qui ?"

Thomas croit-il donc que Yéhoshoua ne brisa pas l'unité lorsqu'Il s'opposa ouvertement aux pharisiens et aux sadduccéens et aux hérodiens ?

Mais quelle est donc cette fausse doctrine véhiculée selon laquelle nous devrions être unis avec ceux qui corrompent les Voies de notre Elohim et de notre Seigneur et Sauveur Yéhoshoua ? 

Où lit-il une telle chose dans Romains 11 qui parle en réalité du Royaume du Nord d'Israël et non de Juda (peuple Juif) ?

Je l'écris haut et fort, sachez-le, quand bien même je serais seule au monde à croire au calendrier que je prêche ici car persuadée que celui-ci est bien le Calendrier ordonné par notre Elohim et notre Seigneur et Sauveur Yéhoshoua, je continuerai ce combat pour La Vérité, car que Thomas se le tienne pour dit, on ne change pas les Voies de la Vérité pour satisfaire une Unité de complaisance avec les hommes quels qu'ils soient, on défend la Vérité pour être Uni avec notre Elohim et notre Seigneur et Sauveur Yéhoshoua face au reste du monde.

Noah ne fut pas uni avec le reste du monde et bien je choisi d'être avec Noah et non en communion avec les masses, je n'ai donc aucun scrupule à briser une Unité qui ne vient en rien d'Elohim tout comme Noah n'eut aucun scrupule à briser l'unité de l'humanité pour s'unir à la Volonté d'Elohim !!!

Et je dis en toute amitié à Thomas qui veut enseigner les autres, qu'il s'enseigne au moins lui-même d'abord au lieu d'être le perroquet des citations et interprétations rabbiniques prises ça et là. 
Qu'il étudit Sa Bible au lieu de vouloir enseigner et réciter les leçons rabbiniques sur la Bible.

Car malheureusement Thomas préfère être unis avec eux plutôt qu'avec nous car oui il choisi donc avec qui il veut être uni.

Qu'Elohim me préserve de toute pensée d'orgueil, mais où est l'orgueil quand nous voulons suivre Elohim plutôt que les hommes ? L'orgueil se trouve chez ceux qui malgré les faits et les vérités mis devant eux ne veulent pas changer et s'entêtent à suivre les voies des hommes au détriment de la Voie d'Elohim.

Le Calendrier n'est absolument pas un sujet anodin, c'est d'ailleurs bien pour cela que les Juifs au temps de Yéhoshoua n'étaient pas du tout unis. Mais ce que Thomas ne comprend apparemment pas c'est qu'il faut avant tout être unis avec Elohim, le peuple s'agrège ensuite.

Ensuite lorsque Thomas dit

contre l’avis et les avertissements de l’ensemble des décisionnaires du monde croyant, Juifs orthodoxes et Juifs messianiques

J'invite Thomas à sortir de sa bulle environnementale pour découvrir que l'unité est loin d'exister en matière de calendrier dans le milieu Juif et notamment Messianique. En effet, les Juifs karaïtes un autre mouvement du Judaïsme malheureusement sans Yéhoshoua ne suivent pas le calendrier rabbinique mais un autre faux calendrier lunaire il en est de même de tout le mouvement Messianique Hebrew Roots qui est loin d'être marginal notamment dans le milieu anglophone et aucun d'entre eux ne suit le calendrier rabbinique mais d'autres faux calendriers, la réponse du pourquoi de cette division est vraiment simple, eux ne sont au moins pas obtus sur l'évidence historique de la modification du Calendrier de la Torah par les rabbins orthodoxes, ce qu'aucun exégète et historien honnête ne peut nier , et  ils ont donc cherché le véritable calendrier mais malheureusement pour eux selon de faux calculs sans se fier comme vous allez le voir ci-dessous aux découvertes de Qumran et aux Livres Bibliques qui vont avec.

Donc que Thomas n'essaye pas de nous faire passer pour des marginaux sectaires.

Nous vous prions de ne pas vous laisser séduire si facilement malgré le charme de certains arguments qui, sans une réelle connaissance de l’hébreu et de l’interprétation correcte des oracles de Dieu, peuvent effectivement tromper et dérouter plusieurs.


Bien que reconnaissant que je ne maitrise pas cette langue en totalité, je ne suis pas non plus ignare en la matière car auto-didacte et je progresse donc dans la compréhension de cette langue, rien de tel que de traduire un texte en Hébreu tel que le Matthieu du Shem Tov pour apprendre.

Ensuite, sur les Oracles d'Elohim, encore une fois selon Thomas les Juifs légitimes sont donc des Juifs pharisiens qui rejettent notre Seigneur et Sauveur Yéhoshoua et qui ne connaissent rien à la Nouvelle Naissance, les autres Juifs croyant en Yehoshoua et en la Torah Écrite s'opposant au rabbinisme ne sont donc pas vraiment des Juifs légitimes capables d'interpréter les Oracles d'Elohim, je confirme donc bien que Thomas prêche une doctrine anti-Biblique. 

Ensuite, en matière d'Hébreu, je propose à Thomas d'aller voir parmi des érudits en Hébreu et même en ancien Hébreu parmi les archéologues et chercheurs Israéliens car oui figurez-vous qu'il n'y a pas que des rabbins pharisiens qui savent parler et comprennent l'Hébreu Biblique.

Concernant le Calendrier, je propose donc à Thomas de s'armer solidement lui qui veut faire une étude sur ce sujet, car tous les chercheurs qui ne sont en rien des ignares en matière d'histoire du peuple Juif et de l'Hébreu et de l'histoire de tout Israël sans pour autant être de la secte des pharisiens confirment que le calendrier actuel rabbinique n'est rien d'autre que la suite du calendrier lunaire établi par Antiochus Epiphane.

Et oui Thomas comme d'autres effacent, rayent des mémoires une bonne partie de l'histoire du peuple Juif en ne vous parlant jamais des Juifs Esseniens car ceux-ci dérangent beaucoup parmi tous ceux qui aiment le religieux au détriment de la Vérité.

Et comme je sais bien que ma seule parole paraît suspecte à certains, je vais donc ici citer des sources qui pourront paraitre plus fiables en la matière comme le site Juif Massorti sur l'histoire du Calendrier et je propose donc à Thomas de se confronter à ces faits avant de se ridiculiser en se lançant dans une étude pronant le calendrier rabbinique actuel.

Sur le site Massorti qui est un site Juif Conservateur, nous lisons ceci sur le calendrier Juif rabbinique actuel.

Le calendrier est d’origine babylonienne et son usage remonte au retour de l’exil. Il est d’ailleurs probable qu’il ait coexisté avec d’autres systèmes d’organisation du temps pendant la période du second temple.

Les noms des mois sont également d’origine babylonienne : tishri, heshvan, kislev, tevet, shevat, adar, nisan, iyyar, sivan, tamuz, av, elul.

http://www.massorti.com/Fonctionnement-du-calendrier-juif

Nous avons aussi ceci clairement écrit sur le site Juif du Musée d'Israël à Jérusalem qui est disponible en Hébreu et en Anglais, voici ce passage que je vous traduis en Français :

Le Vrai Calendrier
(...)
Le calendrier sectaire (de Qumran) était basé sur le cours céleste du soleil et se composait de 364 jours. Ceux-ci ont été divisés en douze mois, chacun comprenant 30 jours, sauf pour le troisième, le sixième, le neuvième et le douzième mois, qui avait 31 jours. Les Fêtes tombaient toujours le même jour de la semaine: la Pâque mercredi, la Fête des Semaines (Shavuot) le dimanche et le Jour de l'Expiation (Yom Kippur) le vendredi. Les origines de ce calendrier se situent dans une ancienne tradition juive (mentionnée, par exemple, dans le Livre pseudo-épigraphe des Jubilés et le Premier Livre d'Enoch); Certains savants croient qu'il a même été utilisé dans la terre d'Israël dans la période du Premier Temple.

Contrairement aux sectaires du désert de Judée, l'établissement sacerdotal à Jérusalem suivait le calendrier lunisolaire adopté par Antiochus Epiphanes en 167 avant JC. Certaines autorités estiment que la controverse entourant le calendrier était l'un des motifs décisifs de la décision de la secte de quitter Jérusalem.

http://www.english.imjnet.org.il/page_1350

Il est clairement établi par les chercheurs que le calendrier rabbinique lunisolaire est celui établi par Antiochus Epiphane, d'ailleurs cela est bien confirmé par toutes les Saintes Ecritures, ce que je démontre largement dans cette étude très détaillée sur le calendrier que j'invite à lire pour tous ceux qui cherchent la Vérité.

http://introductionaucalendrier.blogspot.com/ncr

Et j'explique notamment dans cette étude ce que je viens de citer ci-dessus comme quoi, nous savons très bien que le calendrier lunaire suivi par les Juifs aujourd'hui est un calendrier qui a été changé et transformé au fil de l'histoire.

Les savants ayant étudié l'histoire du calendrier hébraïque s'accordent à penser (sur base du Talmud lui-même et d'autres sources rabbiniques) qu'en pratique, l'évolution du calendrier jusqu'à sa forme présente fut un processus graduel étalé sur plusieurs siècles, du Ier siècle au 8e siècle, sinon au 9e siècle après Yéhoshoua-Jésus.

Nous savons aussi pertinamment que le calendrier lunaire est le calendrier qui vient de babylone et que des Juifs revenus de babylone ont par la suite institués ce calendrier au détriment de celui prescrit par Elohim à Moïse pour son peuple.

Pour preuve, tous les noms du calendrier Juif aujourd'hui proviennent des noms des mois babyloniens qui sont liés à des divinités de babylone.

Le calendrier babylonien était un calendrier lunaire avec des années constituées de 12 mois lunaires, chacun commençant lorsqu'une nouvelle lune croissante était pour la première fois visible bas sur l'horizon Ouest au coucher du Soleil. Selon nécessité, l'émission d'un décret les augmentait par l'insertion d'un mois intercalaire. 13ème mois rajouté aussi dans le calendrier luni-solaire Juif orthodoxe et même dans le calendrier lunaire karaïte.

Notons que le rajout d'un 13ème Mois est absolument anti-scripturaire, en effet, tout dans les Kadoshim Ketouvim (Saintes Ecritures) démontre que l'année ne comprend JAMAIS de 13ème Mois, ce qui met à mal le calendrier luni-solaire ou lunaire. En effet voici ce que nous lisons :

1 Rois 4:7
Or Salomon avait douze intendants préposés sur tout Israël, et ils entretenaient le roi et sa maison; et chacun était chargé de cet entretien pendant un mois de l'année.


Il n'est absolument pas question d'un 13ème intendant pour les années où un 13ème Mois serait rajouté comme cela est le cas avec le Calendrier lunaire ou luni-solaire. Et nous avons encore :

Apocalypse 22:2
Et au milieu de la place de la ville, et sur les deux bords du fleuve, était un arbre de vie, portant douze fruits, rendant son fruit chaque mois: et les feuilles de l'arbre étaient pour la guérison des Nations.


Là encore il n'est absolument pas question d'un 13ème Fruit prévu pour un 13ème Mois potentiel.


Voici ci-dessous les noms des mois comparés entre le calendrier Juif actuel et le calendrier babylonien :


1/ Nisan ----> Ara Nissanou = Mois du sanctuaire en l'honneur des divinités ana et baal



2/ Iyyar ----> Ara Ayarou = Mois du taureau en l'honneur de la divinité ea



3/ Sivan ----> Ara Simanou = Mois en l'honneur du dieu sin



4/ Tammouz ----> Ara Dumuzu ou Tammouzu = Mois en l'honneur des divinités adar et tammouz, tammouz fils de nimrod



5/ Ab ----> Ara Abbou



6/ Elloul ----> Ara Eloulou = Mois en l'honneur d'astarte.



7/ Tishri ----> Ara Tasritou = Mois du commencement (début du deuxième semestre) en l'honneur de la divinité shamash.
Voici pourquoi les Juifs orthodoxes célèbrent le nouvel an durant le 7ème Mois tout comme dans le calendrier babylonien alors que le commencement de l'année est bien sûr le 1er Jour du 1er Mois Mois Aviv au Jour de Mémoire de Noah.



8/ Heshvan ----> Ara Arahsamna = Mois des fondations en l'honneur de la divinité mardouk.



9/ Kislev ----> Ara Kislimou = Mois en l'honneur de la divinité nergal.



10/ Tébeth ----> Ara Tebetou = Mois de l'arrivée des eaux en l'honneur de la divinité papsukkal



11/ Shebath ----> Ara Sabatou



12/ Adar ----> Ara Addarou = Mois d'adar en l'honneur de la divinité dibbara.



13/ Adar ----> Arah Makarusa Addari ~ Arah Ve-Adar = Mois en l'honneur de la divinité ashur.

Je n'invente rien, vous pouvez vérifier ces informations ci-dessous :

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Calendrier_babylonien

les noms de ces mois sont bien sûr totalement absents du calendrier de YHWH donné dans la Torah à Moïse. Nous avons dans la Torah le mois d'Aviv pour le premier mois puis les autres mois se nomment simplement comme les jours hébraïques, mois 1, mois 2, mois 3, ect... 

bien sûr on constate que dans les Livres Bibliques concernant l'après exil de Juda à babylone, ces Livres vont s'exprimer dans le langage que les nouvelles générations du peuple qui n'avaient pas connu le calendrier de YHWH donné au Mont Sinaï, peuvent comprendre en disant par exemple comme ci-dessous :

Zacharie 7:1
La quatrième année du roi Darius, la parole de YHWH fut adressée à Zacharie, le quatrième jour du neuvième mois, qui est le mois de Kisleu.


en effet, comprendre que cela revient à dire par exemple aujourd'hui aux profanes que le premier mois est le mois de mars ou que le neuvième mois est le mois de novembre. Il faut bien traduire car les gens sont tellement imprégnés du calendrier païen grégorien qu'ils ne peuvent se situer que par comparaison. Il en était de même après l'exil de Juda d'où ces précisions dans ces Livres post exil de Juda.

Comme je l'explique dans le reste de l'étude sur le Calendrier (là lire en intégralité au lien cité) que selon le calcul mathématique que nous pouvons faire il s'agit de mois solaires et non de mois lunaires et donc d'une année de 360 jours + les 4 jours saisonniers. Sachant bien que les Fêtes de YHWH sont aussi bien liées aux saisons et que le calendrier lunaire décale les Fêtes des saisons.

Et n'oublions pas que le Livre de Daniel qui ne se base absolument pas sur un calendrier luni-solaire babylonien rabbinique mais bien sur le Calendrier solaire Torahique pour tous ceux qui savent compter, dira :

Daniel: 7.25 
Il (l'ennemi) prononcera des paroles contre le Très Haut, il opprimera les saints du Très Haut, et il espérera changer les temps et la loi ; et les saints seront livrés entre ses mains pendant un temps, des temps, et la moitié d'un temps.


De nombreux versets Bibliques nous disent :
"Sortez de babylone mon peuple"

Donc je vous le dis, ne soyez pas des suiveurs aveugles d'une personne ou d'autres qui sous des couverts de Judaïsme Messianique propagent l'hérésie selon laquelle Yéhoshoua aurait été pharisien, faut-il encore rappeler à tous ceux-là qui ne veulent rien entendre face aux évidences indiscutables, que Yéhoshoua était dans la communauté Juive Essénienne et donc qu'Il suivait bien sûr le Calendrier solaire Torahique suivi par les Juifs Esséniens, le même que décrit à Qumran et non celui d'Antiochus.

Pour ceux encore une fois qui cherchent la Vérité sincèrement, lire cette étude qui prouve ce que j'affirme par les Saintes Ecritures et par les découvertes archéologiques :

De Qumran à Yo'hanan-Jean l'Immergeur et à Yéhoshoua-Yéshoua
http://messianique.forumpro.fr/t5586-de-qumran-a-yo-hanan-jean-et-a-yehoshoua-jesus#53564

Non Yéhoshoua n'était pas de l'ecole d'Hillel, car ceux-là même comme Thomas ou Netivot Olam vous enseigneront que Yéhoshoua faisait partie de l'école pharisienne de beth Hillel école plus douce que celle de beth Shamai. 
La fameuse théorie de beth Hillel... Alors que Yéhoshoua dira toujours "vous pharisiens" Lui ne faisait aucune distinction entre ceux de beth Hillel et ceux de beth Shamai. Yéhoshoua suivait le Calendrier des Juifs Esseniens, ce qui prouve sans l'ombre d'un doute qu'Il était dans cette communauté. 

Les Pharisiens de beth Hillel suivaient quel calendrier ? Celui de babylone donc le résultat de cette doctrine est de conforter le peuple à continuer à suivre une doctrine contraire à la Sainte Torah de notre Elohim.  Les Pharisiens de Hillel ne pouvaient pas être eunuques car cela est interdit dans le pharisianisme, les Juifs Esséniens, oui tout comme l'enseigne notre Seigneur et Sauveur Yéhoshoua. Les Pharisiens de Hillel ne voyageaient pas de maison en maison, les Juifs Esséniens oui. Les Pharisiens de Hillel ne mettaient pas tous leurs biens en commun, les Juifs Esséniens, oui tout comme dans le Livre des Actes.

Je sais bien qu'il y aura toujours ceux qui ne voudront rien entendre sur tous ces faits et préfèreront s'engouffrer dans un suivisme aveugle soit par goût personnel de tel aspect religieux qui leur convient mieux soit par ignorance, je vous le dis ne perdons pas de temps à errer dans des voies contraires à la Vérité mais  rassemblons-nous dans la Voie de la Vérité, cette Voie si longtemps mise sous le boisseau de part et d'autre depuis des siècles.

Que Thomas et les autres qui pensent comme lui sortent donc de leur bulle franco-évangélique et rabbinique pour chercher aussi ailleurs et s'ouvrir en déterrant les trésors enfouis depuis des siècles dans ce désert de Judée, trésor préservé dans des jarres depuis des milliers d'années pour ceux qui aiment Elohim et veulent s'approcher au plus près de Sa Vérité qui est la seule qui vaille.

Qu'ils cessent donc de diviser le corps du Machia'h en gardant les âmes captives dans des voies qui les maintiennent depuis des siècles en dehors du Véritable Sentier que nous devons suivre.

Non, le Calendrier n'est pas anodin, c'est bien pour cela que ce sujet divise comme il divisa la communauté Juive des suiveurs de Yéhoshoua de la communauté pharisienne et saduccéenne qui avait perverti les Voies de notre Elohim en faussant les dates precrites par notre Elohim et ce qu'ils continuent à faire aujourd'hui.

Aujourd'hui ce combat est de nouveau d'actualité car Elohim ne retient pas la Vérité captive mais a décidé de la révéler à Ses enfants pour les temps de la fin.

Sachez bien et comprenez bien que personne ne pourra faire taire cette Vérité car celle-ci a été dévoilée par la Seule Volonté de notre Elohim. 

Revenez donc et grossissez nos rangs dans la Foi où que vous soyez sur le globe au lieu de vouloir grossir des rangs illusoires d'un Judaïsme sans Souffle Saint privilégiant les commandements humains aux Commandements d'Elohim.

Donc je le dis sans aucun scrupule et sans amertume, la division entre nous et eux est bien là et je la revendique pour notre Elohim et notre Seigneur et Sauveur Yéhoshoua, notre combat est le bon combat.

Yo'hanan-Jean 3:1-22
En vérité, en vérité Je te dis, que nous disons ce que nous savons, et que nous rendons témoignage de ce que nous avons vu; mais vous (pharisiens) ne recevez point notre témoignage


Ensuite libres à ceux qui veulent se mettre des fardeaux anti-Torahique sur le dos de suivre les hommes en noir, tandis que moi et ceux qui croient comme moi ne voulons suivre que l'Homme en blanc.




Jean 8:31-32
Yéhoshoua dit donc aux Juifs qui avaient cru en Lui: Si vous demeurez dans Ma Parole, vous êtes véritablement Mes Disciples.
Et vous connaîtrez la Vérité, et la Vérité vous affranchira



Voir ce site avec les bonnes dates de toutes
les Fêtes de notre Elohim :

http://calendrierdeyhwh.blogspot.com/ncr



Voici la vidéo audio de ce sujet




Shalom à tous
Ruth