mercredi 21 février 2018

La Chine que vous ne connaissez pas


Nous allons découvrir ici le passé Spirituel méconnu de la Chine antique car beaucoup ignorent que bien avant le taoïsme, le confucianisme et le boudhisme qui sont aujourd'hui les 3 fausses religions pincipales de ce peuple, les Chinois veneraient un Seul Elohim qu'ils nommaient Shang Ti ou Shang Di 上帝 qui Est le Souverain du ciel, l'Elohim Suprême.

Il nous faut savoir aussi que les Chinois sont les Kittim dans la Bible descendants de Yaphet, pour ceux qui ne connaissent pas, voir mon autre étude sur les origines de l'humanité et des 3 fils de Noa'h :

Les origines de l'humanité Sem Cham et Japhet
http://messianique.forumpro.fr/t6053-les-origines-de-l-humanite-sem-cham-et-japhet-3-fils-de-noah#55771

Les Khitan (Qidan 契丹 en chinois) sont un peuple voisin des Mongols et des Toungouses, fondateur en 907 de l'empire des Grands Khitan considéré dans l'historiographie chinoise comme la dynastie Liao (遼, 辽, liáo, 907 — 1125). 

La variante Khitai de leur nom a donné Cathay, le nom par lequel l'Europe désigna la Chine au Moyen Âge. 

Aujourd'hui encore certaines langues comme le russe appellent la Chine Kitaï (Китай), tandis que le mongol la nomme Khiatad (Хятад), la finale -d étant un pluriel.

Mais en Hébreu le final puriel est toujours "im" ce qui donne "Kittim".

Savoir aussi que la transmission de la croyance en l'Elohim Suprême a aussi été transmis chez les Amérindiens eux aussi issus de Yaphet qu'ils nomment le Grand Esprit.

Nous retrouvons d'ailleurs dans toute la Caligraphie chinoise c'est à dire dans des mots et des lettres chinoises l'histoire de la Torah de la Genèse retranscrite de manière remarquable.

Voici des exemples parlants :












Ect, ect, ect...

Les Chinois offraient des sacrifices à ShangDi, le Monarque Céleste qui Est l'Elohim Suprême, au mont Tai dans la province de Shandong, à la frontière orientale de la Chine (Shang Shu). 

Bien avoir à l'esprit que les fils de Noah offraient des Sacrifices à Elohim comme leur père Noah le leur enseigna bien avant la venue d'Abraham d'Isaac et de Yaakov et donc bien avant les fils d'Israël et donc qu'ils continuèrent ces Sacrifices de leur côté dans leurs pays éloignés.

Le Sacrifice des Frontières, comme on appelait cette cérémonie, continua comme le sacrifice le plus long de la Chine jusqu'en 1911 après Yéhoshoua.

Les Chinois ont honoré ShangDi en construisant l'Autel des cieux dans la Cité Interdite de Pékin.

L'Autel des Cieux est un grand autel en marbre blanc, à trois niveaux, de «Ciel», de
75 mètres de diamètre, entouré à chaque niveau par une rampe de marbre blanc. Au centre du premier étage  a été placée une pierre circulaire appelée la pierre du coeur céleste. 

Le voici en photo :

Chose étonnante est sa configuration, nous voyons très clairement le concept de la terre creuse avec les 3 cieux dans la terre intérieure car il est connu dans tout les peuples d'Asie que le Palais de ShangDi est au Pôle Nord. 

Dans la tradition chinoise comme dans d'autres traditions d'autres peuples, le paradis terrestre est rond en forme, il est décrit non seulement comme au centre de la terre, mais aussi comme directement sous le palais céleste de Shang-te (Le Dieu Unique en Chine), qui est déclaré à l'étoile polaire, et est parfois appelé le « Palais Du centre ». 

Voir encore une fois mon étude sur la terre intérieure et la terre d'Eden :

La terre intérieure et la terre d'Eden
http://messianique.forumpro.fr/t6920-la-terre-d-eden-et-la-terre-interieure#65291

Nous voyons que l'Autel est placé en hauteur, de fait les deux autres cieux sont plus bas en profondeur.

Comparer avec cette véritable photo du Pôle Nord

Le Temple du Ciel fut construit à proximité de l'Autel :

L'entreprise monumentale de sa construction a été achevée en 1530 avant Yéhoshoua. 

Pendant le Sacrifice des Frontières sur l'Autel, l'empereur était le Sacrificateur du peuple, avant la ceremonie, il devait se laver, jeûner et plusieurs jours avant s'abstenir de relations sexuelles, il avait une robe spéciale pour la cérémonie et se lavait les mains juste avant, durant la cérémonie il offrait par l'intermédiaire de ses serviteurs un taureau ou une brebis sans tache et sans défauts en holocauste à ShangDi dans une cérémonie très semblable aux anciennes cérémonies sacrificielles hébraïques. Le choix de l'animal se faisait longtemps avant. De l'encens, du vin et de la soie était aussi offert. Des musiciens jouaient de la musique et des prières en l'honneur de Shang Di étaient récitées.

Les anciens Chinois comprenaient l'importance d'expier le péché personnel, devant un Créateur Juste par l'acte de sacrifier un mouton sans défaut.

Voici les prières récitées lors de cette cérémonie :

Au commencement était le grand chaos sans forme et sombre. Les 5 éléments  (planètes) n'avaient pas commencé leur révolution, ni le soleil et la lune à briller. Dans le milieu n'existait aucune formes pour le son. Toi ô Souverain Spirituel, Tu Es Venu dans Ta Présidence et Tu as divisé d'abord les parties les plus grossières des plus pures. Tu as Créé les cieux, Tu as Créé la terre, Tu as Créé l'homme. Toutes choses avec leur pouvoir reproducteur ont leur être.

Et aussi :

Tu nous as accordé, ô Di (Souverain) de nous entendre, car tu nous considères comme un Père. Moi, Ton enfant, terne et non éclairé, suis incapable de montrer mes sentiments consciencieux

Et à la conclusion de la cérémonie, ShangDi Est Loué pour Sa Grande Bonté par cette prière :

Ta Souveraine Bonté Est Infinie. Comme un Potier Tu as Créé toutes les créatures vivantes. Ta Souveraine Bonté Est Infinie. 
Les grands et les petits sont à l'abri. Gravé sur le cœur de ton pauvre serviteur est le sens de ta bonté, mon sentiment ne peut être pleinement manifesté. Avec beaucoup de bonté, Tu nous portes, et malgré nos manquements, nous donnons la vie et la prospérité.



Les classiques chinois comme le Shangshu, Shi Ji, Y Zing, et Shi Zing, écrit mille ans avant le christianisme ont révélé des attributs de SHANGDI qui sont compatibles avec ceux de l'Elohim de la Bible.

Premièrement , ShangDi est le Créateur de l'univers, y compris de l'humanité. 

Deuxièmement , l'ordre de la création commence à partir du ciel, puis de la terre et de toutes les choses vivantes, et enfin l'homme et la femme, cet ordre est le même que celui de la Sainte Torah. 

Troisièmement , ShangDi Est Juste et exige la plus haute norme morale des empereurs et de son peuple. 

Quatrièmement, ShangDi Est un Elohim personnel qui cherche à communiquer avec son peuple par l'intermédiaire du Souverain Sacrificateur, l'empereur. Les empereurs devaient s'informer auprès de ShangDi de sa bénédiction pour le peuple chinois. Aucun avantage personnel n'a été demandé par les empereurs lors de l'offrande à ShangDi au Sacrifice des Frontières. 

Cinquièmement , ShangDi Est Esprit et la fabrication de statues était strictement interdite. 

Sixièmement , ShangDi désire des sacrifices d'animaux, en particulier le taureau et le mouton. 

Curieusement, El Shaddai, est phonétiquement similaire à ShangDi, et encore plus semblable à une prononciation antérieure de ShangDi, "Djanh-Tigh" [Zhan-dai].

Ensuite au fil de l'histoire malheureusement au cours des générations une deviance doctrinale fut adoptée vers le remplacement du culte à ShangDi en faveur du culte abominable sur la prière et les offrandes aux ancêtres autrement dit aux morts.

Par la suite, une religion émergea qui est le taoïsme qui signifie "enseignement de la Voie",  le mot tao faisait partie du culte ancestral des Chinois qui n'est pas sans rappeler le suivi de la Voie Dabar désignant ceux qui suivent la Voie de YHWH Elohim et de notre Seigneur et Sauveur Yéhoshoua dans toutes les Saintes Écritures d'ailleurs  les Juifs Esseniens et Nazaréens étaient nommés les suiveurs de la Voie.

Le taoïsme se servi de ce terme bien connu de la Chine antique lié au culte ancestral de ShangDi pour instaurer sa philosophie mêlée au paganisme du culte des ancêtres comme le fit aussi le confucianisme.

Comprendre que le Tao est la Voie qui relie l'homme au ciel donc à ShangDi mais la société chinoise oublia le culte à Shang Di et il ne sera plus fait mention de Lui dans le taoïsme, seulement par des mots qui peuvent y faire penser comme le tao.

C'est d'ailleurs parce ce que le peuple des Kittim s'est égaré dans ces voies de perdition et qu'ils persistent dans celles-ci qu'à la fin ils seront ceux qui se lèveront contre Elohim avec leur frères de Yaphet Gog et Magog et qu'ils seront détruits par les fils de la Lumière. 

Bien sûr il est question ici d'une généralité et pas de ceux des Kittim ou de Gog et Magog à titre individuel qui se convertissent à l'Elohim d'Israël et qui font donc partie intégrante d'Israël comme tous les autres peuples de la terre.

Cette Vérité précisée, cela n'enlève rien au fait que le passé des Kittim en tant que fils de Yaphet a eu aussi des périodes de lumière quand ils essayèrent de suivre l'Elohim de leurs pères que sont Adam, Noa'h et Yaphet.


Regardons aussi par exemple la médecine Chinoise.

Certains avaient déjà pu lire mon étude sur le Livre de Médecine de Noah qui malheureusement n'a pas pu être conservé mais qui grâce au Livre des remèdes d'Asaph à gardé quelques traces et surtout la connaissance de sa transmission parmi les fils de Noah qui avec ces connaissances transmises ont écrit leur propre Livres de médecine, médecine qui n'a bien sûr aucun rapport avec la médecine occidentale chimique et moléculaire vendue à des lobbies pharmaceutique.

Pour ceux qui ne connaissent pas, voir cette étude ci-dessous :

Livre de médecine de Noah et la médecine dans le monde 
http://messianique.forumpro.fr/t6511-livre-de-medecine-de-noah-et-la-medecine-dans-le-monde#58775

Cette médecine antique de Noah vise à prévenir la maladie et préserver la santé. Un corps est en bonne santé quand les humeurs sont équilibrées en quantité aussi bien qu’en qualité, et toute altération de cet équilibre entraîne la maladie.

La médecine du Livre de Noah repose sur la Foi en YHWH notre Elohim et en Son Elu, Son Machia'h notre Seigneur et Sauveur Yéhoshoua recherchant à sanctifier l'âme et le corps.

Rien avoir avec une médecine rationaliste rejettant Elohim des soins physiques ni même avec une médecine chamanique qui bien qu'utilisant des herbes naturelles traffique avec des démons,  car bien sûr cette étude n'est en rien un encouragement à se tourner vers des médecines d'orient qui mettent leurs savoir au service de cultes démoniaques et idolâtres,  relire le serment d'Asaph. 

Savoir que la médecine d'Elohim consiste à nous reposer sur Lui en Sanctifiant notre esprit et notre corps créant ainsi un équilibre des humeurs et en recherchant par les plantes qu'Il nous a donné des soins efficaces pour ce corps si éprouvé par les origines du péché, en sachant bien qu'aucune plante ne donne l'immortalité hormi l'arbre de vie.

Il y a un Livre de médecine chinoise nommé le Huang Di qui est une trace écrite mais qui bien qu'il y ait des influences émanant du Livre de médecine de Noah a aussi des erreurs d'interprétations liées à la pensée taoïste donc savoir faire le tri.

Une de ces erreurs est l'interprétation donnée sur les raisons de l'affaiblissement de la longévité fixée aussi dans ce Livre à 120 ans comme dans la Sainte Torah. Selon ce Livre, si les hommes n'arrivent plus à 120 ans en santé c'est parce qu'ils mènent une vie de déséquilibre entre le yin et le yang (expressions que nous allons voir après) et aussi par un excès de vin et de pratiques sexuelles inappropriées. Il est bien sûr évident que détruire son corps par toutes ces pratiques condamnables réduit la vie mais dire qu'une personne n'arrivant pas à 120 ans serait forcément dans ce cas de figure est faux, c'est enlever Elohim de l'échiquier car toute la Parole d'Elohim nous dit que c'est Lui qui fait vivre et fait mourir et c'est faire reposer la longévité uniquement sur des efforts personnels, ce qui est anti-Biblique.

Nous voyons donc dans ce livre de médecine chinoise une influence taoïste.

Malgré cela il est aussi probable que des connaissances médicales citées dans ce Livre avec la connaissance des plantes médicinales émane d'une source commune qui elle ne souffrait d'aucune mauvaise influence doctrinale, je veux parler du Livre de médecine de Noah, voir mon étude au dessus.

Revenons sur le nom de Huang Di 黃帝 en Chinois, Huang signifie Jaune et dans les 4 éléments le Jaune dans la Chine antique est en lien avec la terre et le changement des saisons tous les 3 mois.

Di signifie monarque ou empereur.

Huang Di dans la tradition Chinoise est considéré comme le père de tous les Chinois, le premier empereur, un homme qui a bien existé.

Nous pourrions penser à Yaphet ou bien à l'un de ses descendants qui serait seulement le père des Kittim et non de tous les fils de Yaphet.

Mais dans cet ouvrage de médecine il est étrangement fait mention de ce personnage en ces termes :

Voici comment commence l'ouvrage :

Dans les temps anciens était le Monarque Jaune.
Quand il est venu au monde, il avait des pouvoirs magique comme un esprit.
Quand il était faible il pouvait parler.
Quand il était jeune, il était rapide pour comprendre.
Après qu'il ait grandi, il était sincère et adroit (ou sage).
Après qu'il ait mûri, il est monté au ciel.


Nous connaissons bien un homme qui est monté au ciel dans les temps anciens, qui a été le père de Metushelah, de Lamech, de Noa'h et de Yaphet, il s'agit du Juste Hénok.

Mais nous savons aussi par les Livres Apocryphes qu'il est dit du Juste Noah qu'il parla à sa naissance et que son visage brillait, Lamech ayant peur le dit à Matushela qui alla voir Hénok pour être sûr que son petit-fils n'était pas issu des anges déchus, Hénok le rassura en lui disant qu'il n'en était rien et qu'au contraire son fils était choisi par Elohim. Ce récit ajouté au Livre d'Hénok non-Éthiopien est bien confirmé dans un des Rouleaux Biblique retrouvés à Qumran nommé le Livre de Noah.

Huang Di ressemble étrangement à un mélange entre Noa'h et Hénok et Yaphet, peut-être une confusion par le fait que Noah fut celui qui transmit le Livre d'Hénok et aussi qu'il fut celui qui consulta Hénok aux extrémités du ciel et que Yaphet reçu de Noa'h toutes ces connaissances.

Nous pouvons aussi comprendre que Noah monta au ciel du fait qu'il sortit de la terre intérieure avec l'arche et ses 3 fils car tout laisse à penser que Noah et ses 3 fils étaient toujours dans la terre intérieure du 3ème ciel avant le déluge, voir mon étude sur la terre intérieure pour ceux qui ignorent de quoi je parle.


Voyons à présent ce texte qui parle de la naissance de Noa'h et ressemble étrangement à la description de Huang Di dans le début de ce livre de médecine chinoise décrivant.

Voici ce texte inclus au Livre d'Henok :

CHAPITRE 105 
1. Après quelque temps, Mathusala, mon fils, donna une femme à son fils Lamech.
2. Celle-ci, devenue enceinte, mis au monde un enfant dont la chair était blanche comme la neige, et rouge comme une rose ; dont les cheveux étaient blancs et longs comme de la laine, et les yeux de toute beauté. A peine les eut-il ouverts, qu’il inonda de lumière toute la maison. Comme de l’éclat même du soleil. 
3. Et à peine fut-il reçu des mains de la sage-femme, qu’il ouvrit la bouche en racontant les merveilles de YHWH. Alors Lamech, son père, plein d’étonnement, alla trouver Mathusala, et lui annonça qu’il avait un fils qui ne ressemblait point aux autres enfants. Ce n’est point un homme, dit-il, c’est un ange du ciel ; à coup sûr, il n’est point de notre espèce. 
4. Ses yeux sont brillants comme les rayons du soleil, sa figure est illuminée ; il ne parait pas être de moi, mais d’un ange. 
5. Je crains bien que ce prodige soit le présage de quelque évènement sur la terre. 
6. Et maintenant, ô mon père, je te supplie d’aller trouver Henok, mon aïeul, et de lui en 
demander d’explication, car il fait sa demeure avec les Anges. 
7. Après avoir ouï les paroles de son fils, Mathusala vint me trouver aux extrémités de la terre, car il savait que j’y étais, et il m’appela. 
8. A sa voix, j’accourrus à lui, et je lui dis : Me voici, mon fils ; pourquoi es-tu venu me trouver ? 
9. Et il me répondit : Un grand évènement m’amène auprès de toi ; une merveille difficile à comprendre, dont je viens te demander l’explication. 
10. Ecoute donc, ô mon père, et sache que mon fils Lamech vient d’avoir un fils qui ne lui ressemble nullement, et qui ne paraît pas appartenir à la race des hommes. Il est plus blanc que la neige, plus rouge que la rose ; ses cheveux sont plus blancs que la laine, et ses yeux jettent des rayons comme le soleil ; quand il les ouvre, il remplit la maison de lumière. 
11. Et aussitôt après qu’il est sorti des mains de la sage-femme, il a ouvert la bouche et béni YHWH. 
12. Son père Lamech, effrayé de cette merveille, est accouru vers moi, ne croyant pas que cet enfant était de lui, mais qu’il était né d’un ange du ciel ; et voici, je suis venu à toi afin que tu me découvres la vérité de ce mystère. 
13. Alors, moi, Encoh, je lui répondis : YHWH est sur le point de faire une nouvelle oeuvre sur la terre. Je l’ai vu dans une vision. Je t’ai parlé du temps de mon père Jared, de ceux qui, nés du ciel, avaient cependant transgressé la Parole de YHWH. Voici : Ils commettent l’iniquité, et ils ont transgressé les ordonnances, et habitaient avec les femmes des hommes, et engendraient avec elles une postérité infâme. 
14. Pour ce crime, une grande catastrophe surviendra sur terre ; un déluge l’inondera et la dévastera pendant une année. 
15. Cet enfant qui vous est né survivra seul à ce grand cataclysme avec ses trois fils. Quand tout le genre humain sera détruit, lui seul sera sauvé. 
16. Et ses descendants enfanteront sur la terre des géants, non pas nés de l’esprit, mais de la chair. La terre sera donc chatiée, et toute corruption sera lavée. C’est pourquoi, apprends à ton fils Lamech, que le fils qui lui est né est véritablement son fils ; qu’il l’appelle du nom de Noah, parce qu’il vous sera survivant. Lui et ses fils ne participeront point à la corruption, et se garderont des péchés qui convriront la face de la terre. Maheureusement, après le déluge, l’iniquité sera encore plus grande qu’auparavent ; car je sais ce qui doit arriver ; YHWH Lui-Même m’en a révélé tous les mystères, et j’ai pu lire dans les tables du ciel. 
17. J’y ai lu que les générations succéderont aux générations jusqu’à ce que se lève la race sainte, jusqu’à ce que le crime et l’iniquité disparaissent de la face de la terre, jusqu’à ce que tous participent à la justice. 
18. Et maintenant, ô mon fils, va et annonce à ton fils Lamech, 
19. Que l’enfant qui lui est né est véritablement son fils, et qu’il n’y a aucune fraude dans sa naissance. 
20. Et quand Mathusala eut entendu les paroles de son père Enoch, qui lui avait révélé tous les mystères, il s’en retourna plein de confiance, et appela l’enfant du nom de Noah, parce qu’il devait être la consolation de la terre après la grande catastrophe. 
21. Voici un autre livre qu’Enoch écrivit pour son fils Mathusala, et pour ceux qui doivent venir après lui, et conserver ainsi que lui la parole et la simplicité de leurs moeurs. Vous qui souffrez, attendez avec patience le moment où les pécheurs auront disparu, et la puissance des méchants aura été anéantie ; attendez que le péché se soit évanoui de la terre ; car leur noms seront effacés des saints livres, leur race sera détruite, et leurs esprits seront tourmentés. Ils crieront, ils se lamenteront dans un désert invisible, et brûleront dans un feu qui ne se consumera jamais. Là aussi j’ai aperçu comme une nuée, que mes yeux ne pouvaient pénétrer ; car de sa partie inférieure on ne pouvait distinguer sa partie supérieure. J’y vis aussi la flamme d’un feu ardent, semblable à de brillantes montagnes, agitées par un tourbillon et poussées à droite et à gauche. 
22. Et j’interrogeai un des saints anges qui étaient avec moi, et je lui dis : Quelle est cette splendeur ? Ce n’est point le ciel que je vois, c’est évidemment la flamme d’un vaste foyer ; j’entends des cris de douleurs, des cris de désespoir. 
23. Et il me répondit : Là, dans ce lieu que tu vois, sont tourmentés les esprits des pécheurs et des blasphémateurs, de ceux qui se sont mal conduits, qui ont perverti ce qu'Elohim avait dit par la bouche de Ses Prophètes. Car on conserve dans le ciel la liste de leurs noms et de leurs mauvaises oeuvres ; et les anges en prennent connaissance, et ils savent les chatiments qui leur sont réservés ; ils savent aussi ce qui est réservé à ceux qui ont crucifié leur chair, et qui ont été persécutés par les hommes méchants ; à ceux qui ont aimé leur Elohim, qui n’ont point mis leur affliction dans l’or et dans l’argent, qui, loin de livrer leur corps aux voluptés de ce monde, ont tourmenté leurs corps par des supplices volontaires. 
24. A ceux qui, depuis le jour de leur naissance, n’ont point ambitionné les richesses terrestres, mais se sont regardés comme un esprit voyageur sur la terre. 
25. Telle a été leur conduite, et cependant Elohim les a bien éprouvés ! mais leurs esprits ont toujours été trouvés purs et innocents, et prêts à bénir YHWH ; j’ai consigné dans mes livres toutes les récompenses qu’ils auront méritées, pour avoir aimé les choses célestes plus qu’eux-mêmes. Voici ce qu'Elohim dit : Quand ils étaient persécutés par les méchants, couverts d’opprobes et d’injures, ils ne cessaient de Me louer. Maintenant j’élèverai leurs esprits jusqu’au séjour de la lumière ;
26. Je conduirai dans le séjour des splendeurs ceux qui aiment Mon Nom, Je les ferai asseoir sur des trônes de gloire, Je les ferai tressaillir d’une Joie Éternelle ; car le Jugementd'Elohim est rempli d’équité. 
27. Il donnera à ces fidèles une demeure fortunée ; quant à ceux qui sont nés dans les ténèbres, ils se verront précipités dans les ténèbres, pendant que les justes jouiront d’un bonheur sans mesure. Les pécheurs en les voyant pousseront des cris de désespoir, tandis que les Justes vivront dans la Splendeur et la Gloire, et n’éprouveront à jamais la vérité des Promesses d’un Elohim qu’ils ont aimé. 
Fin de la vision du prophète Enoch. Que la bénédiction et la grâce de YHWH descendent sur ceux qui L'aiment. Ainsi soit-il.


Nous avons la preuve de l'authenticité de ce récit sur la naissance de Noah inclus dans le Livre d'Hénok car ce récit apparaît dans un Rouleau trouvé à Qumran.

Et voici le texte trouvé à Qumran sur Noah, on y retrouve le même miracle lors de la naissance de Noah et avec des détails qui vont dans le sens de l'introduction du Livre de médecine chinoise au sujet de Huang Di, les manques sont dûs à l'usure des parchemins vieux de milliers d'années :

(...) à son père. Et quand Lamech vit (l'enfant mâle), les pièces de la maison resplendirent comme les rayons du soleil (...) à effrayer le (...)
(...) pour la Gloire de Ta Splendeur (...) pour la Gloire d'Elohim (...) [sera] élevée
en Majesté Glorieuse (...) sera glorifié parmi [les fils du] ciel et (...)
Je (...) de sa main: ses deux genoux. [Et sur sa tête] sur ses cheveux une marque de naissance de couleur rougeâtre. Et la forme d'une lentille (sera) sur [son visage],
et de petites taches de naissance sur sa cuisse. Et après deux ans, il saura
(comment distinguer) une chose d'une autre dans son coeur.
 Dans sa jeunesse, il
sera comme (...) comme un homme qui ne sait rien jusqu'au moment où il
connaîtra les trois livres. Et alors il acquéra prudence et apprendra la compréhension 
(...) les voyants sages viendront à lui, à ses genoux. Et avec son
père et ses ancêtres (...) des frères le blesseront. Le Conseil et
la Prudence seront avec lui, et il connaîtra les secrets de l'homme. Sa
Sagesse atteindra tous les peuples, et il connaîtra les secrets de tous
les vivants. Et tous leurs desseins contre lui seront réduits à néant, et
(sa) règle sur tous les vivants sera grande. Ses dessins [réussiront], car
il est l'Elu d'Elohim. Sa naissance et le souffle de son esprit (...) et ses
dessins doivent être pour toujours (...)
Béni soit chaque homme qui enseigne à ses fils la doctrine de la
Sagesse. Car il ne mourra pas aux jours de la méchanceté. Malheur à vous, ô 
incensés, car votre bouche vous trompera ... en encourant la peine de mort. Qui écrira ces mots de moi dans un livre qui ne se décomposera pas, et
gardera cette parole de moi [dans un parchemin qui ne s'effacera pas] ?
Prenez garde (...) et le plaisir des méchants cessera à jamais


Je n'affirme rien ici mais nous retrouvons étrangement  les mêmes attributs que l'auteur confère à Huang Di.

Et si des pouvoirs magique sont attribués à Huang Di qui peut être identifié à Noah dans cet ouvrage, cela s'explique par le fait que ce sont les expressions chinoises employées au temps de celui qui rédige l'ouvrage, l'auteur met en place le récit par cette introduction. Et s'il s'agit de Noah, nous devons traduire cette expression par miracles réalisés par Elohim à travers le Juste Noah Son Serviteur.

Il y a aussi dans la médecine Chinoise le yin et le yang.

Yin 陰 ou 阴 principe négatif / passif / féminin dans la nature, orientation ombragée , caché.

Yang 陽 principe positif / actif / principe masculin dans la nature, ouvert; manifeste.

En réalité nous retrouvons ces deux principes dans la nature l'énergie positive et négative, pensons à l'électricité avec le côté positif et négatif d'une pile.

Ensuite nous retrouvons bien ces deux principes dans les Saintes Écritures et notamment dans le Livre d'Hénok.

Hénok 54:7-10
« Dans ces jours, viendra le fléau de (YHWH) des armées, et (ce fléau) ouvrira tous les réservoirs des eaux qui sont au-dessus des cieux, et des fontaines qui sont [sous les cieux et] sous la terre. Toutes ces eaux se mélangeront, eaux avec eaux ; l’eau qui est au-dessus du ciel est du sexe masculin, et l’eau qui est sous la terre est du sexe féminin. Et tous ceux qui habitent sur l’aride, et ceux qui habitent sous les extrémités du ciel seront anéantis. C’est pourquoi ils reconnaîtront l’injustice qu’ils ont commise sur la terre, et par elle ils périront. »


Donc comprendre ici que l'eau qui est au dessus du ciel est yang et l'eau qui est sous la terre est yin.

L'eau sous la terre est cachée et féminine et l'eau au dessus du ciel est ouverte et masculin.

Le yang représente ce qui est du ciel et le yin ce qui est terrestre, donc maintenir l'équilibre entre le yin et le yang c'est maintenir l'équilibre entre l'homme et Elohim.

Il nous faut aussi regarder le mot Chinois Qi qui se prononce Chi.

Ce mot désigne l'essence spirituelle de l'homme son souffle son esprit que l'on peut designer aussi comme l'énergie vitale impalpable et invisible mais qui irrigue tout le corps.

En conclusion, nous voyons bien que dans un lointain passé les fils de Yaphet ont gardé la Foi Véritable en l'Elohim de Noah leur père, mais malheureusement les générations suivantes se sont grandement détournés du Tao de la Voie Véritable pour suivre une autre voie, une voie de perdition et ils ont mélangé le faux avec le Vrai.

Notons qu'il en est de même pour les descendants des fils de Sem et de Cham, seul un reste sera sauvé et pour ce reste il n'est jamais donc vain d'annoncer la Voie du Salut  en la Personne de YHWH notre Elohim et de Yéhoshoua notre Seigneur et Sauveur à tous les fils de Noah. Puissent-Ils revenir dans la Voie Véritable Amen

Actes 9:2
Et lui demanda des lettres pour les synagogues de Damas, afin que s'il trouvait quelques personnes qui sont de la Voie της οδου , hommes ou femmes, il les amenât liés à Jérusalem.


Actes 22:3-4
Je suis Juif, né à Tarse en Cilicie, mais j'ai été élevé dans cette ville aux pieds de Gamaliel, et instruit avec rigueur dans la Loi de nos pères, étant zélé pour Elohim, comme vous l'êtes tous aujourd'hui. J'ai persécuté à mort cette Voie, liant et mettant dans les prisons tant les hommes que les femmes


Actes 24:14
Toutefois, je te confesse ceci, que, suivant la Voie qu'ils appellent secte, je sers Elohim de mes pères, croyant tout ce qui est écrit dans la Torah et dans les Prophètes;



Esaïe 48:17
Ainsi parle YHWH, ton rédempteur, le Saint d'Israël : Moi, YHWH, ton Elohim, je t'instruis pour ton bien, Je te conduis dans la Voie que tu dois suivre.


Jérémie 5:4
Je disais : Ce ne sont que les petits ; Ils agissent en insensés, parce qu'ils ne connaissent pas la Voie de YHWH, La Torah de leur Elohim.



Actes 19:9
Puis entrant dans la synagogue, il y parla avec hardiesse pendant trois mois, discourant avec persuasion sur les choses du royaume d'Elohim.
Mais, comme quelques-uns restaient endurcis et incrédules, décriant devant la multitude la Voie de YHWH, il se retira d'eux, sépara les disciples, et enseigna chaque jour dans l'école d'un nommé Tyrannus.


Yo'hanan-Jean 14:6
Yéhoshoua-Jésus lui dit : Je suis la Voie, la Vérité, et la Vie. Nul ne vient au Père que par moi.


Matthieu 7:13-15 (Shem Tov)
בזמן ההוא אמר ישוע לתלמידו באו בשער הצר ששער האבדון רחב ומצולה ורבים הולכים בה
13 A ce moment Yéshoua dit à son talmid (disciple): Entrez par le portail étroit, que le portail de la destruction est immense et profond et beaucoup y vont.

כמה השער צר וכבד הדרך המשייר לחיים ומעטים המוצאים אותה
14 Combien le portail est étroit et difficile la Voie guidant à la vie.

עוד אמר להם הזהרו מנביאי השקר הבאים לכם במלבושי צמר דומים לצאן שמתוכם זאבים טורפים
15 Méfiez-vous des faux néviim (faux prophètes), qui vous suivent en costumes semblables à de la laine de mouton mais qui sont des loups prédateurs.  


Yéhoshoua affirme que la Porte ou le Portail immense mène à la destruction et beaucoup y vont. Ce Portail aujourd'hui représente toutes les fausses doctrines dirigées par les hommes et pour l'honneur des hommes, les religions de ce monde, tout cela correspond au large portail à travers lequel les foules entrent en masse car la foule entraîne la foule, les rites du mérite qui ont une apparence de piété attirent dans tous ces courants religieux mais pas uniquement, d'autres rejettent ces rites mais sont plutôt attirés par la communauté et le sensationel ou le cérémoniel ou tout simplement par une fausse idée qu'ils se font d'Elohim et de Yéhoshoua-Jésus et en réalité,  ils suivent leur propre voie et non celle d'Elohim.

Yéhoshoua-Jésus a bien dit que la Voie de la Vie de YHWH est difficile à suivre, car Il Sait bien tous les pièges que sèment le diable sur notre chemin et Il connaît les faiblesses de chacun d'entre nous. La vie Israélite en Yéhoshoua est un exercice d'équilibriste, il s'agit de passer par une porte étroite en restant sur un chemin étroit, car la Vérité se trouve être toute minuscule à l'oeil humain perdue dans la masse mensongère de ce monde mais un jour la Vérité éclatera au Grand Jour.

Soyons des suiveurs de la Voie, Celle de YHWH et de notre Machia'h Yéhoshoua-Jésus, Amen

Gloire et Louange et Honneur et Adoration à YHWH l'Elohim Suprême le Souverain des cieux Grand et Inégalé manifesté en chair en la Personne de Yéhoshoua notre Seigneur et Sauveur et dont la Miséricorde dure à jamais, Amen

dimanche 18 février 2018

Le mystère du Shamir


Plusieurs pourront se demander qu'est ce que le Shamir ?

Savoir que ce mot Hébreu Shamir est traduit soit par diamant soit par épine mais en réalité tout laisse à penser que ces traductions ne sont pas exactes.

En effet, savoir que dans la Bible Hébraïque certains mots ont perdu leur traduction exacte au fil du temps, on peut penser notamment à différents noms de pierres ou d'animaux, et donc les traductions de ces mots ont varié d'un traducteur à l'autre laissant libre court à l'interprétation de chacun selon le contexte.

Il en est de même concernant ce mot Shamir et ceci est tellement vrai que la tradition Juive confirme avec plusieurs légendes nées autour de ce terme, bien sûr comme toujours il est nécessaire de faire le tri en laissant ce qui relève de fables judaïques pour se concentrer sur ce qui pourrait être véridique.

D'abord nous allons lire ce verset dans le Livre de Jérémie

Jérémie 17:1
Le péché de Juda est inscrit avec le stylo de fer avec la griffe du Shamir; il est gravé sur la table de leur coeur, aux angles de vos autels


À présent regardons ce qu'en disent les différentes légendes.

Dans une légende abyssinienne, le shamir est censé avoir été une sorte de bois ou d'herbe. 

maïmonide et rachi, le considéraient comme un animal vivant. 

Le talmud dit que le «regard» de cette créature vivante provoquait la division du bois et de la pierre. 

Dans un livre apocryphe que je ne nommerai pas car non inspiré, le Shamir y est décrit comme une pierre verte, il est possible que cette tradition ait perduré pour être reprise par l'auteur de cet ouvrage. 

Il aurait aussi été décrit petit comme une orge (moins d'un centimètre), et n'aurait le pas une apparence physique inspirante. 

Selon r'bachiya dans le talmud, le shamir fut d'abord utilisé lors de la construction du Tabernacle pour graver les noms des tribus sur les joyaux précieux du pectoral du Grand Prêtre.
Et pour le garder, le shamir ne pouvait pas être mis directement dans n'importe quel genre de récipient en métal, y compris le fer, qui serait partagé.
Il aurait donc été conservé enveloppé dans de la laine, placé dans un panier de plomb rempli de son d'orge (Talmud, Sota 48b.) Le choix de ces matériaux était spécifique, car aucun autre matériau n'était en mesure de résister à ses pouvoirs pénétrants.


Cela fait donc penser à 3 possibilités :

1) la production d'ondes de haute ou basse fréquence qui pourraient faire résonner la structure moléculaire des matériaux et les perturber.

2) la production de rayons lumineux confluents comme un "faisceau laser".

3) la radioactivité.


En réalité tout laisse à penser que le Shamir est un laser de catégorie 4, car les lasers sont classés en plusieurs catégories selon leur puissance et dangerosité, et les lasers de catégorie 4 sont capables de produire des réflexions diffuses dangereuses. Ils peuvent causer des dommages sur les yeux et sur la peau et peuvent également constituer un danger d’incendie. Leur utilisation requiert des précautions extrêmes.

Tout d'abord, savoir qu'il est une Vérité Torahique qu'Elohim mit Son Souffle sur deux hommes et sur ceux qui étaient avec eux pour qu'ils construisent le Tabernacle et tous ses ustensiles.

Torah-Exode 31:1-11
YHWH parla à Moïse en ces termes: 
"Vois, J’ai désigné expressément Beçalêl, fils d’Ouri, fils de Hour, de la tribu de Juda,
et Je l’ai rempli d’une inspiration divine, d’habileté, de jugement, de science, et d’aptitude pour tous les arts.

Il saura combiner les tissus; mettre en œuvre l’or, l’argent et le cuivre,
mettre en œuvre et enchâsser la pierre, travailler le bois, exécuter toute espèce d’ouvrage. De plus, Je lui ai adjoint Oholiab, fils d’Ahisamak, de la tribu de Dan ainsi que d’autres esprits industrieux que J’ai doués d’habileté. Ils exécuteront tout ce que Je t’ai prescrit: la Tente d’Assignation, l’arche destinée aux Statuts, le propitiatoire qui doit la couvrir et toutes les pièces de la Tente;  la table avec ses accessoires, le candélabre d’or pur avec tous ses ustensiles et l’autel du parfum; l’autel de l’holocauste et tous ses ustensiles, la cuve et son support; les tapis d’emballage, les vêtements sacrés du pontife Aaron et ceux que ses fils doivent porter lorsqu’ils fonctionnent; l’huile d’onction et le parfum aromatique pour le sanctuaire. Ils se conformeront, en tout, à ce que Je t’ai ordonné." 


Ensuite, savoir que graver des pierres précieuses n'est rien de simple car dans l'antiquité certaines pierres pouvaient être gravées ou sculptées avec des outils rudimentaires de par leur matière et texture comme l'agate, l'améthyste, le jaspe, la cornaline et l'onyx mais pas toutes celles comme le diamant, le saphir, le rubis, l'émeraude, ect... seuls des outils modernes comme le laser permettent aujourd'hui la gravure de ces pierres.

Et voici ce qu'Elohim ordonna :

Torah-Exode 28:9-11
Tu prendras deux pierres de choham, sur lesquelles tu graveras les noms des fils d'Israël: six de leurs noms sur une pierre et les noms des six autres sur la seconde pierre, selon leur ordre de naissance. À l'instar du graveur sur pierre et comme la gravure d'un cachet, tu traceras sur ces deux pierres les noms des fils d'Israël et tu les enchâsseras dans des chatons d'or.


Torah-Exode 28:15-21
Tu feras le pectoral de jugement, artistement ouvragé et que tu composeras à la façon de l'éphod: c'est d'or, d'azur, de pourpre, d'écarlate et de fin retors, que tu le composeras. Il sera carré, plié en deux; un empan sera sa longueur, un empan sa largeur. Tu le garniras de pierreries enchâssées, formant quatre rangées. 
Sur une rangée: un rubis, une topaze et une émeraude, première rangée;
deuxième rangée: un nofek, un saphir et un diamant; 
troisième, rangée: un léchem, un chebô et un ahlama
quatrième rangée: une tartessienne, un choham et un jaspe
Ils seront enchâssés dans des chatons d'or.
Ces pierres, portant les noms des fils d'Israël, sont au nombre de douze selon ces mêmes noms; elles contiendront, gravé en manière de cachet, le nom de chacune des douze tribus.


Comme je l'ai dis sans laser, graver un saphir ou un rubis ou un diamant est impossible car ce sont des pierres d'une extrême dureté, un simple burin serait inefficace et abîmerait plutôt la pierre.

Mais vous me direz comment les Israélites pouvaient-ils connaître le laser ?
Nous allons voir que cela n'avait rien d'impossible.

Car il nous faut savoir que la fabrication d'un laser se repose en réalité sur des pierres précieuses, il y a le laser à rubis qui émettra une lumière rouge mais il y a aussi le laser vert qui fonctionne avec une pierre précieuse verte qui est le quartz de titane, voir cette photo ci-dessous :

Ce n'est pas sans nous rappeler la pierre verte décrite dans le livre mentionné au dessus.

Voyons comment est fait un laser :

Bien avoir en mémoire que notre Elohim immergea de Son Souffle Saint ces deux hommes pour qu'ils aient l'Intelligence de créer un tel appareil et force de constater qu'ils étaient en possession de tous ces matériaux à leur époque car et les pierres précieuses et le quartz et les miroirs existaient bien en ce temps-là.

Mais vous me direz et la batterie ? Et bien rien d'impossible pour ces deux hommes et ceux avec eux qui avaient l'Intelligence d'Elohim car tous les éléments pour créer une pile étaient aussi existants à leur époque.

Pour preuve, sachez qu'au grand étonnement de beaucoup, une pile vieille de 2000 ans a été découverte à bagdad, la voici :


Elle se trouve au musée de bagdad.


Donc il semble bien que le Shamir soit un laser fabriqué avec une pierre précieuse, peut-être verte comme le quartz de titane.

Nous savons aussi que l'utilisation du fer sur la pierre est décrit comme profanation de la pierre.

Torah-Exode 20:22
Et, si tu Me bâtis un autel en pierres, tu les emploieras sans les tailler, car tu les profanerais en portant le ciseau sur elles.


D'ailleurs concernant le Saint Temple il est écrit :

1 Rois 6:7
On n'employa à la construction du temple que des pierres intactes de la carrière; ni marteau, ni hache, ni autre instrument de fer ne fut entendu dans le Temple durant sa construction.


De même nous pouvons déduire que comme le fer souille les pierres de l'Autel il en est aussi probablement de même pour les pierres précieuses du pectoral qui ne pouvaient pas être gravées avec un objet de fer, donc tout va dans le sens du laser concernant le Shamir pour graver les pierres précieuses de l'habit du Souverain Sacrificateur.

Et tous les autres versets qui ont été traduit par épine pour désigner le Shamir comme poussant dans certains endroits peut s'expliquer par le fait qu'il est question d'une pierre précieuse qui pousse dans certaines régions car les pierres précieuses croissent, voir mon autre étude sur les pierres précieuses.


jeudi 8 février 2018

La croix des Ethiopiens et le Temple de Salomon


Pour ceux qui ne connaissent pas le sujet de l'Arche d'Alliance en lien avec les Éthiopiens ou qui ne seraient pas convaincu de cela, je les invite à voir cette étude complète sur ce sujet ci-dessous :

L'Arche d'Alliance perdue ou gardée mais où et par qui ?
http://messianique.forumpro.fr/t7456-l-arche-d-alliance-perdue-ou-gardee-mais-ou-et-par-qui#69960

Tout d'abord voyons quelques ustensiles du Temple d'Elohim que les Ethiopiens disent avoir.

Voici les deux trompettes d'argent citées dans la Torah des Nombres que possèdent les Ethiopiens, voir ci-dessous :

Torah-Nombres 10:2
Fais deux trompettes d'argent, fais-les au marteau, elles te serviront à convoquer l'assemblée et à lever le camp.














Même style de trompettes que représentés par Titus qui a prit le chandelier du second Temple sur l'arc de triomphe qu'il a construit, donc ces deux trompettes avaient été reconstruites à l'identique que celles du premier Temple gardées par les Lévites Ethiopiens.




Il y a aussi ce bol ou plateau de cuivre que les Éthiopiens disent qu'il servait à recueillir le sang des animaux sacrifiés :



Il y a aussi cette couronne que les Éthiopiens disent qu'elle était portée par les chantres Lévites au moment où l'Arche d'Alliance était portée :



Voyons à présent les ustensiles qui rejoignent le sujet évoqué dans cette étude.

J'ai remarqué que le sceau sur des fourches pour tourner les viandes sacrifiées sur l'Autel que les moines de l'île du lac Tana, disent provenir également du Temple de Salomon, ressemblait étrangement à ce que les Éthiopiens ont adopté aujourd'hui comme étant leur croix Chrétienne.

Voir ci-dessous ces deux fourches avec ce symbole ressemblant à la croix des Ethiopiens ou des Templiers, ce qui s'apparente en réalité plus à une fleur.









Et voici pour comparer la croix des Ethiopiens stylisée de manière différente mais dont on retrouve la même forme








Et alors j'ai soudain compris une évidence, cette croix n'est absolument pas une croix Chrétienne mais un symbole décoratif utilisé dans le Temple d'Elohim construit par le Roi Salomon, on pourrait plutôt penser à une fleur comme celle-ci par exemple.


Et voici pour comparer la croix des Templiers


J'ai alors fais le lien car cette croix ne ressemble pas à la croix Chrétienne, une evidence apparaît, celle que les Templiers seraient donc probablement allés en Ethiopie à la recherche d'ustensiles du Temple et de l'Arche Sainte d'Alliance.

Ils virent alors ce symbole partout en Ethiopie y compris sur des ustensiles du Saint Temple et l'adoptèrent comme leur symbole, car ce symbole est relié au Temple d'Elohim construit sous Salomon.

Certains pensent que ce seraient les Templiers qui auraient amenés ce symbole en Ethiopie, ce qui est incohérent car ce symbole se retrouve sur l'un des ustensiles du Temple d'Elohim construit par le Roi Salomon et ce ne sont bien sûr pas les Templiers qui avaient l'Arche Sainte d'Alliance, lire mon étude approfondie sur ce point, car ils n'étaient pas Lévites et n'existaient pas en tant que groupe religieux au moment où l'Arche disparu du Saint Temple.