Archives du blog

jeudi 26 novembre 2015

De Qumran à Yo'hanan-Jean et à Yéhoshoua-Jésus

De Qumran à Yo'hanan-Jean
et à Yéhoshoua-Jésus



Les Juifs Esséniens

En introduction,  il faut que les lecteurs aient bien conscience d'une chose essentielle, c'est que les découvertes archéologiques et historiques nous démontrent que du temps de Yéhoshoua et après Yéhoshoua aux temps des Apôtres, une multitude de groupes religieux Juifs dans la mouvance du Judaïsme existaient.

Aujourd'hui,  les gens ne retiennent que les Pharisiens qui sont les ancêtres du Judaïsme orthodoxe actuel et les Sadducéens, mais du temps de Yéhoshoua,  ces deux groupes n'étaient absolument pas les seuls bien que fortement mentionnés dans les Ecritures du Nouveau Testament. Cette mention appuyée s'explique simplement par le fait que ces deux groupes étaient ceux appuyés par les romains et avaient donc le pouvoir politique à Jérusalem, pouvoir lié au Temple.

Cette étude ici va parler d'un groupe religieux Juif qui était un des plus importants avec celui des Pharisiens et des Sadducéens au temps de Yo'hanan-Jean et de Yéhoshoua, mouvement religieux Juif qui a fait parler de lui dans des écrits historiques et des écrits découverts à Qumran.

Comprendre aussi que d'autres groupes après Yéhoshoua virent le jour avec des dissensions profondes sur la Personne de Yéhoshoua en tant que Messie, mais ce n'est pas ici le sujet de cette étude.

Cette autre communauté Juive aussi importante que les Pharisiens et les Sadducéens est celle-ci :

- La communauté Juive de Yahad dont les membres sont nommés Juifs Esseniens par ceux qui ont parlé d'eux. On parle aussi des Juifs de Qumran pour les désigner. C'est dans la région désertique où l'une de leur communauté se trouvait, que l'on a retrouvé la grande Bibliothèque Biblique de Qumran pleine des richesses de la Parole d'Elohim. Cette communauté Juive est celle qui a gardé  le Calendrier d'Elohim authentique fidèle à la Torah. Ils étaient les adversaires théologique des Pharisiens et des Sadducéens en place.

Notons que ces Juifs de Qumran nommés Juifs Esséniens suiveurs de la Torah n'ont absolument rien avoir avec de nouvelles sectes anti-Torahique actuelles naissantes qui se servent du nom d'Essenien pour nommer leur communauté.

Attention aux falsificateurs ! On reconnaît de vrais serviteurs d'Elohim à leurs fruits qui sont les oeuvres de la Torah sans rien enlever aux Commandements d'Elohim ou sans rien y ajouter avec la Foi en notre Seigneur et notre Sauveur Yéhoshoua. 



Yo'hanan-Jean l'immergeur et 
la communauté Juive Essenienne

Beaucoup ont vu une corrélation étroite entre Yo'hanan-Jean l'immergeur et la communauté de Yahad à Qumran. Il y a en effet beaucoup d'éléments Bibliques qui tendent à faire penser que Yo'hanan-Jean faisait partie de leur communauté.

Nous savons que tout comme la communauté de Yahad s'était installée dans le désert,  Yo'hanan-Jean fut élevé dans le desert.

Luc 1:67-80
Alors Zacharie son père fut rempli du Souffle Saint, et il prophétisa, en disant: Béni soit YHWH, l'Elohim d'Israël, de ce qu'Il a visité et racheté son peuple, Et de ce qu'il nous a suscité un puissant Sauveur, dans la maison de David son serviteur;
Comme il en avait parlé par la bouche de ses saints prophètes, depuis longtemps; De ce qu'il nous a sauvés de nos ennemis, et de la main de tous ceux qui nous haïssent, pour exercer sa miséricorde envers nos pères, et se souvenir de sa sainte alliance,
Savoir du serment qu'il avait fait à Abraham notre père,
de nous accorder que, étant délivrés de la main de nos ennemis, nous le servirions sans crainte, dans la sainteté et dans la justice, en sa présence, tous les jours de notre vie. Et toi, petit enfant, tu seras appelé le Prophète du Très-Haut; car tu marcheras devant la face de YHWH, pour préparer ses voies, Afin de donner la connaissance du salut à son peuple, dans la rémission de leurs péchés, par les entrailles de la miséricorde de notre Elohim, par lesquelles le soleil levant nous a visités d'en haut; Pour éclairer ceux qui sont assis dans les ténèbres et dans l'ombre de la mort, et pour conduire nos pas dans le chemin de la paix. Et le petit enfant croissait et se fortifiait en esprit; et il demeura dans les déserts jusqu'au jour où il devait être manifesté à Israël.


Joseph Flavius nous dit que les Esséniens élevaient couramment les enfants d'autres personnes. (Josèphe; 2: 8: 3).

Et ce qui est intéressant de découvrir,  c'est dans quelle région désertique Yo'hanan-Jean se trouvait lorsqu'il immergeait le peuple.

Yo'hanan-Jean 1:26-28
Yo'hanan-Jean leur répondit et dit: Pour moi, j'immerge d'eau mais il y a quelqu'un parmi vous, que vous ne connaissez point.
C'est celui qui vient après moi et qui est au-dessus de moi, et je ne suis pas digne de délier la courroie de ses souliers. Ces choses se passèrent à Béthabara, au-delà du Jourdain, où Yo'hanan-Jean immergeait.


Béthabara se situe juste à 8 miles (environ 13 km) du site de la Communauté Juive de Qumran. Les grottes où a été découverte la Bibliothèque Biblique ne sont qu'à 5 miles (environ 7 km) de Béthabara.

Autre point, les autres manuscrits trouvés à Qumran tout comme les Ecrits du Nouveau Testament désignent l'expression "dans le désert" comme un nom propre pour désigner un lieu bien précis.

Yo'hanan-Jean mangeait des sauterelles, viande kasher qui faisait partie d'un repas plus commun dans la communauté de Qumran que dans les autres communautés dû à leur localisation spécifique dans le désert.  C'est pour cela que nous retrouvons dans le Manuscrit de Damas trouvé à Qumran, la bonne méthode pour tuer les sauterelles.

Matthieu 3:4 (Shem Tov)
Et voici, Yo'hanan avait un vêtement de poil de chameaux, et une ceinture de peau de cuir noire autour de la taille; et sa nourriture (était) des sauterelles et du miel des forêts.


Manuscrit de Damas
En ce qui concerne les différents types de sauterelles, celles-ci doivent être mis dans le feu ou dans l'eau alors qu'elles sont encore en vie; car c'est ce que demande leur nature.


Nous avons aussi dans les manuscrits Bibliques de Qumran une résurgence de la prophétie d'Esaie 40 :3, et nous lisons que Yo'hanan-Jean dit :

Jean 1:22-23
Ils lui dirent donc: Qui es-tu? afin que nous rendions réponse à ceux qui nous ont envoyés. Que dis-tu de toi-même?
Il dit: Je suis la voix de celui qui crie dans le désert: Aplanissez le chemin de YHWH, comme a dit le prophète Ésaïe.


Et voici ce que nous lisons dans la règle de l'Assemblée trouvée à Qumran.

Règle de l'Assemblée 21:12
Lorsque ces hommes existent en Israël, ce sont la disposition selon lesquelles ils doivent être tenus à l'écart de tout confort avec des hommes pervers, et à la fin qu'ils puissent en effet « aller dans le désert pour préparer le chemin » c'est à dire , faire ce que l'Écriture enjoint quand il dit , "Une voix crie: Préparez dans le désert le chemin de YHWH; aplanissez dans la solitude une route pour notre Elohim!" [Ésaïe 40:3]. 


Et c'est ce que fit Zacharie,  le père de Yo'hanan-Jean,  il amena son fils dans le désert afin qu'il soit à l'écart des Pharisiens et des Sadducéens qui avaient les pouvoirs politiques à Jérusalem.

Et ensuite, vient le principe même de l'immersion pour le pardon des péchés que l'on sait être l'immersion de repentance annoncée par Yo'hanan-Jean. Nous savons que les différents rites d'immersion, étaient pratiqués par les Juifs de Qumran en dehors du Temple. Voici ce que nous lisons dans la règle de l'Assemblée.

Règle de l'Assemblée 4:5-12
Un tel homme (mauvais) ne peut pas être compté comme parmi ceux essentiellement irréprochables. 
Il ne peut pas être lavé par de simples cérémonies d'expiation, ni purifié par les eaux de l'ablution, ni sanctifié par immersion (baptême) dans les lacs des rivières, ni purifié par un bain. 
Impur il reste tant qu'il rejette le gouvernement d'Elohim et refuse la discipline de la communion avec Lui. 
Car ce n'est que par l'intelligence spirituelle de la Vérité d'Elohim que les voies de l'homme peuvent être dirigées correctement. 
C'est seulement ainsi que toutes ses iniquités peuvent être absoutes afin qu'il puisse contempler la vraie lumière de la vie. 
Ce n'est que par le Saint-Esprit qu'il peut réaliser l'union avec la vérité d'Elohim et être purgé de toutes ses iniquité. 
Seulement par un esprit de droiture et d'humilité son péché peut être expié. Seulement par la présentation de son âme à toutes les ordonnances d'Elohim sa chair peut être rendu propre. 
Seulement ainsi peut-il vraiment être arrosé avec des eaux de l'ablution. Seulement ainsi peut-il vraiment être sanctifié par les eaux de la purification.



Notre Seigneur Yéhoshoua et
la Communauté Juive Essenienne


Parlons à présent de notre Seigneur et Sauveur Yéhoshoua. 
Bien que notre Seigneur Yéhoshoua-Yéshoua semble avoir grandi au milieu du peuple Juif sans distinction religieuse particulière,  puisqu'allant dans des synagogues regroupant aussi des pharisiens et allant même manger chez des pharisiens.

Nous remarquons que Yéhoshoua se distingue bien sûr par Son Statut Divin dans tout Son Comportement mais nous remarquons aussi qu'Il aime employer des expressions qui sont spécifiques retrouvées dans les autres manuscrits Bibliques de Qumran comme par exemple "les fils de la lumière contre les fils des ténèbres",  expression typique qui revient très souvent dans les autres Écritures Bibliques de Qumran.

Yéhoshoua cite aussi le Livre d'Hénok et des Jubilés,  Livres que les Juifs de Qumran ont dans leur canon.

Comme nous l'avons vu plus haut, tout porte à croire que Yo'hanan-Jean faisait partie de la communauté de Qumran.
Peut-on penser que Zacharie son père l'ait confié à des croyants dont il aurait douter de la véracité doctrinale ? Bien sûr que non.

Quel calendrier suivait par conséquent Yo'hanan-Jean ?
Celui bien sûr que nous ont laissé les Juifs de Qumran, conforme avec la Torah.

De même, n'oubliez pas que  Yo'hanan-Jean est cité comme un modèle parmi les prophètes par Yéhoshoua Lui-Même :

Matthieu 11:11
Je vous le dis en vérité, parmi ceux qui sont nés de femmes, il n`en a point paru de plus grand que Yo'hanan-Jean l'immergeur. Cependant, le plus petit dans le royaume des cieux est plus grand que lui.


Nous remarquons aussi que notre Sauveur et Seigneur Yéhoshoua-Yéshoua dira à Nicodème un pharisien :

Yo'hanan-Jean 3:1-22
En vérité, en vérité je te dis, que nous disons ce que nous savons, et que nous rendons témoignage de ce que nous avons vu; mais vous ne recevez point notre témoignage.


Nous remarquons ici que Yéhoshoua-Jésus ne parle pas ici à la première personne mais dit bien "nous" en distinguant bien ce "nous" du groupe de Nicodème,  c'est à dire des pharisiens qu'Il désigne par "vous". Quel est donc ce "nous" dans lequel Yéhoshoua se met ? Visiblement,  il s'agit de Juifs qui suivent la Torah de manière juste et droite par le Souffle Saint d'Elohim. 

voici ce que dit Yéhoshoua à Nicodème :

Yo'hanan-Jean 3:1-21
Or il y avait un homme, d'entre les pharisiens, nommé Nicodème, l'un des principaux Juifs.
Cet homme vint, de nuit, trouver Yéhoshoua et lui dit: Maître, nous savons que tu es un docteur venu de la part d'Elohim; car personne ne peut faire ces miracles que tu fais, si Elohim n'est avec lui.
Yéhoshoua lui répondit: En vérité, en vérité je te dis que si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume d'Elohim.
Nicodème lui dit: Comment un homme peut-il naître, quand il est vieux? Peut-il rentrer dans le sein de sa mère, et naître une seconde fois?
Yéhoshoua répondit: En vérité, en vérité je te dis, que si un homme ne naît d'eau et d'esprit, il ne peut entrer dans le royaume d'Elohim.
Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l'esprit est esprit.
Ne t'étonne point de ce que je t'ai dit: Il faut que vous naissiez de nouveau.

Le vent (ou souffle) souffle où il veut; et tu en entends le bruit; mais tu ne sais ni d'où il vient, ni où il va. Il en est de même de tout homme qui est né de l'esprit.
Nicodème lui dit: Comment ces choses se peuvent-elles faire?
Yéhoshoua lui répondit: Tu es le docteur d'Israël, et tu ne sais pas ces choses?


Nous pouvons comparer avec la Règle de l'Assemblée certains points communs avec le concept de nouvelle naissance décrit par Yéhoshoua, concept qui n'était pas étranger aux Juifs de Qumran. 

Règle de l'Assemblée Chapitre 4
Toute personne qui refuse d'entrer dans la société ( idéale ) d'Elohim et persiste à marcher dans l'obstination de son cœur ne doit pas être admis à cette Assemblée de la vérité d'Elohim. Pour autant que son âme se soit révoltée à la discipline qu'implique la connaissance des justes jugements d'Elohim, il n'a montré aucune force réelle dans la modification de son mode de vie, et ne peut donc pas être compté avec les droits. 
Les ressources mentales, physiques et matérielles d'un tel homme ne doivent pas être introduites dans le stock de la communauté, car un tel homme " laboure dans la boue de la méchanceté" et "il y a des taches sur son repentir". 
Il n'est pas honnête dans la résolution de l'entêtement de sa passion. Sur des chemins de lumière qu'il voit, mais (il reste dans) les ténèbres.  
Un tel homme ne peut pas être compté comme parmi ceux essentiellement irréprochables. 

Il ne peut pas être lavé par de simples cérémonies d'expiation, ni purifié par les eaux de l'ablution, ni sanctifié par immersion (baptême) dans les lacs des rivières, ni purifié par un bain. 

Impur il reste tant qu'il rejette le gouvernement d'Elohim et refuse la discipline de la communion avec Lui. 
Car ce n'est que par l'intelligence Spirituelle de la Vérité d'Elohim que les voies de l'homme peuvent être dirigées correctement. 

C'est seulement ainsi que toutes ses iniquités peuvent être absoutes afin qu'il puisse contempler la vraie lumière de la vie. 
Ce n'est que par le Saint-Esprit qu'il peut réaliser l'union avec la vérité d'Elohim et être purgé de toutes ses iniquité. 

Seulement par un esprit de droiture et d'humilité son péché peut être expié. Seulement par la présentation de son âme à toutes les ordonnances d'Elohim sa chair peut être rendu propre. Seulement ainsi peut-il vraiment être arrosé avec des eaux de l'ablution. Seulement ainsi peut-il vraiment être sanctifié par les eaux de la purification. 
Et c'est seulement ainsi qu'il peut vraiment diriger ses pas et marcher irréprochablement à travers toutes les vicissitudes de son destin dans toute la voie d'Elohim de la manière dont Il l'a commandé, sans tourner ni à droite ni à gauche et sans outrepasser tout de la Parole d'Elohim. Alors, en effet , il va être acceptable devant Elohim comme une offrande d'expiation qui rencontre Son plaisir, puis va en effet être admis à l'Alliance de l'Assemblée pour toujours.


Un autre point ressort aussi qui est spécifique à la communauté de Qumran, c'est la question du célibat pour ne se consacrer qu'à Elohim. Notons que contrairement à ce qui peut être cru, le célibat n'était absolument pas une obligation dans cette communauté car des écrits prouvent que des règles étaient etablies pour les mariages, mais contrairement au pharisianisme,  le mariage n'était absolument pas une obligation et le célibat de consécration était bien présent à Qumran.

On retrouve dans les paroles de Yéhoshoua,  les eunuques qui sont choisis dès le ventre de leur mère ou ceux qui le sont par choix... 

L'Apôtre Paul priviligiera le célibat dans certains cas pour ceux qui en sont capables afin d'être entierement au Seigneur mais jamais sans en faire une règle obligatoire, seulement pour ceux qui sont appelés à être ainsi. Donc nous ne sommes absolument pas dans un système monacal comme certains ont essayé de le faire croire.

Un élément très intéressant apparaît dans le Livre de la guerre des Juifs de Joseph Flavius dans sa description des Juifs de la Communauté de Qumran qu'il nomme Esséniens. Voici ce détail. 

Guerre des Juifs Livre 2 Chapitre 8:4
...Quand des frères arrivent d'une localité dans une autre, la communauté met tous ses biens à leur disposition, comme s’ils leur appartenaient : ils fréquentent chez des gens qu'ils n'ont jamais vus comme chez d'intimes amis. Aussi, dans leurs voyages n'emportent-ils rien avec eux, si ce n'est des armes à cause des brigands. Dans chaque ville est délégué un commissaire spécialement chargé de ces hôtes de la communauté ; il leur fournit des vêtements et des vivres. Leur habillement et leur tenue ressemblent à ceux des enfants élevés sous la férule d'un maître. Ils ne changent ni de robe ni de souliers avant que les leurs ne soient complètement déchirés ou usés par le temps. Entre eux rien ne se vend ni ne s'achète : chacun donne à l'autre sur ses provisions le nécessaire et reçoit en retour ce dont il a besoin ; mais, même sans réciprocité, il leur est permis de se faire donner de quoi vivre par l'un quelconque de leurs frères.


Matthieu 10:9-14
Ne prenez ni or, ni argent, ni monnaie dans vos ceintures;
Ni sac pour le voyage, ni deux habits, ni souliers, ni bâton; car l'ouvrier est digne de sa nourriture.

Et dans quelque ville ou bourgade que vous entriez, informez-vous qui y est digne; et demeurez chez lui jusqu'à ce que vous partiez.
Et quand vous entrerez dans quelque maison, saluez-la.
Et si la maison en est digne, que votre paix vienne sur elle; mais si elle n'en est pas digne, que votre paix retourne à vous.
Et partout où l'on ne vous recevra pas, et où l'on n'écoutera pas vos paroles, en sortant de cette maison ou de cette ville, secouez la poussière de vos pieds.


Nous voyons aussi que les disciples de Yéhoshoua voyageaient armés d'épées.

Luc 22:34-38
Mais Yéhoshoua-Jésus lui dit: Pierre, je te le dis, le coq ne chantera point aujourd'hui, que tu n'aies nié trois fois de me connaître.
Puis il leur dit: Lorsque je vous ai envoyés sans bourse, sans sac, et sans souliers, avez-vous manqué de quelque chose?
Et ils répondirent: De rien. Mais maintenant, leur dit-il, que celui qui a une bourse, la prenne; et de même celui qui a un sac;
Et que celui qui n'a point d'épée, vende son manteau, et en achète une. Car je vous dis, qu'il faut encore que ce qui est écrit, soit accompli en moi: Il a été mis au rang des malfaiteurs. Et les choses qui me concernent vont arriver.
Et ils dirent: Seigneur, voici deux épées. Et il leur dit: Cela suffit.



Nous savons aussi que les Juifs de Qumran suivaient le Livre Torahique des Jubilés où il est interdit de tuer le jour du Shabbat,  et nous voyons une autre parole du Seigneur Yéhoshoua qui confirme le Livre des Jubilés :

Marc 3:4
Puis il leur dit : Est-il permis, le jour du shabbat, de faire du bien ou de faire du mal, de sauver une personne ou de la tuer ? Mais ils gardèrent le silence.


Il n'y a rien de tel de mentionner dans les 5 Livres Saints de la Torah que nous avons. La réponse se trouve encore dans le 6ème Livre Saint de la Torah nommé "Jubilés", car en effet l'interdiction de tuer  le jour du Shabbat se trouve clairement mentionné dans ce Livre.

Yobelim-Jubilés 50:13-14
Et tout homme qui y fera un quelconque travail ou partira faire une course ou labourer [sa] ferme, que ce soit dans sa maison ou un autre endroit, et quiconque allume un feu ou monte sur une bête quelconque ou voyage par bateau sur la mer 

et quiconque frappe ou tue n’importe quoi, ou abatte une bête ou un oiseau ou quiconque attrape un animal ou un oiseau ou un poisson ou quiconque humilie son âme ou fait la guerre durant les Shabbats ;

l’homme qui fera une de ces choses durant le Shabbat mourra, afin que les enfants d’Israël observent les Shabbats conformément aux ordres concernant les Shabbats de la terre comme il est écrit sur les tablettes qu’Il a mises dans mes mains afin que j’inscrive pour toi les lois des saisons et les saisons conformément à la partition de leurs dates. Ceci complète le compte de la partition des dates.


Il est interdit de tuer le jour du Shabbat, voilà pourquoi Yéhoshoua leur dira :
Est-il permis de tuer une personne ou de là sauver le jour du Shabbat?

quand des gens lui repprochèrent de faire du bien le jour du Shabbat, car en effet, il est interdit de tuer le jour du Shabbat, de faire du mal, mais il n'est nullement interdit de faire du bien, de sauver une personne. 

Cette question est un reproche que leur fait Yéhoshoua, c'est une autre façon de dire, pourquoi donc me repprochez-vous de suivre pleinement la Torah en guérissant ce jour là, car il est absolument interdit de faire souffrir une personne ce jour-là, alors pourquoi laisserais-je souffrir une personne alors que J'ai le pouvoir de la guérir?


Nous avons aussi un autre point de convergence dans la prise du repas :

Manuscrit de la Discipline de Qumran 10:3
...tous doivent manger ensemble, prier ensemble et se concerter.


Actes 2:46
Ils étaient chaque jour tous ensemble assidus au temple, ils rompaient le pain dans les maisons, et prenaient leur nourriture avec joie et simplicité de coeur


Manuscrit de la Discipline de Qumran 10:4-6
Partout où il y aura dix hommes qui sont formellement inscrits dans l'Assemblée, celui qui est un Sacrificateur ne doit pas s'en écarter. 
Quand ils sont assis en sa présence, ils doivent prendre leurs places en fonction de leurs rangs respectifs et dans le même ordre qui est d'obtenu quand ils rencontrent le conseil commun.
Quand ils sont à table pour un repas ou pour se préparer à boire du vin, le Sacrificateur est le premier à mettre la main pour invoquer la bénédiction de la première partie du pain et du vin.


Nous savons que Yéhoshoua Est notre Souverain Sacrificateur selon l'ordre de Melchisédec. 

Marc 14:22
"Pendant qu'ils mangeaient, Yéhoshoua prit du pain ; et, après avoir rendu grâces, il le rompit, et le leur donna, en disant : Prenez, ceci est mon corps. 
Ayant aussi pris la coupe et rendu grâces, il la leur donna
, et ils en burent tous.
Et il leur dit: Ceci est mon sang, le sang de la nouvelle alliance, qui est répandu pour plusieurs."


et après Sa Résurection, c'est toujours Yéhoshoua qui prend le pain en premier et le distribue à ses disciples.

Yo'hanan-Jean 21:12-13
"Yéhoshoua leur dit: Venez dîner. Et aucun des disciples n'osait lui demander: Qui es-tu? sachant que c'était le Seigneur.
Yéhoshoua donc s'approcha, et prit du pain, et leur en donna, ainsi que du poisson."



Yéhoshoua suivait le Calendrier 
Torahique des Juifs Esseniens


Un point important que l'on sait d'après le décompte fait dans le Nouveau Testament, c'est que tous s'accordent sur le fait que le dernier repas que prit Yéhoshoua fut un Mardi soir.

Nous savons qu'il s'agit d'un Mardi Soir suivant le décompte des 3 jours et 3 nuits dans le tombeau avant Sa Résurection. 

Et il est un fait que dans le Calendrier Torahique suivi par les Esséniens, le repas de Pâque tombe toujours un mardi soir.
Un hasard ?  Absolument pas, évidemment. 

Nous savons aussi que c'est dans le quartier Essénien situé à Jérusalem que se trouve la chambre haute qui selon la tradition aurait été la chambre haute de la dernière Pâque de notre Seigneur et Sauveur Yéhoshoua. 


Autre point qui a son importance et qui va confirmer ce que les archéologues ont découvert avec les manuscrits de Qumran, Yehoshoua ne prit pas la Pâque (sacrifice) le même jour que la Pâque des pharisiens et des sadducéens. 

En effet, les textes des Evangiles de Matthieu,  Marc et Luc sont très clairs, Yehoshoua prit bien le repas de Pâque, la Pâque étant le sacrifice d'un mouton, ou d'un bouc, ou d'un veau âgé d'un an. 

Matthieu 26:17-18 
Le premier jour des pains sans levain, les disciples s'adressèrent à Yéhoshoua, pour lui dire : Où veux-tu que nous te préparions le repas de la Pâque ?
Il répondit : Allez à la ville chez un tel, et vous lui direz : Le maître dit : Mon temps est proche ; je ferai chez toi la Pâque avec mes disciples.


Marc 14:12 
Le premier jour des pains sans levainoù L'ON IMMOLAIT LA PÂQUE, les disciples de Yéhoshoua lui dirent : Où veux-tu que nous allions te préparer la Pâque?

Luc 22:7 
Le jour des pains sans levain, où l'on devait immoler la Pâque, arriva, et Yéhoshoua envoya Pierre et Jean, en disant : Allez nous préparer la Pâque, afin que nous la mangions.

Luc 22:15
Il leur dit : J'ai désiré vivement manger cette Pâque avec vous, avant de souffrir


Nous voyons donc très clairement que Yéhoshoua mangea la Pâque au temps fixé par Elohim, le Mardi soir 14 Aviv.


Mais dans l'Evangile de Yo'hanan-Jean,  nous lisons ceci :

Yo'hanan-Jean 18:28
Ils menèrent ensuite Yéhoshoua de chez Caïphe au prétoire; c'était le matin, et ils n'entrèrent point dans le prétoire, afin de ne pas se souiller, et de pouvoir manger la Pâque.



Ici nous voyons que les pharisiens et les sadducéens ne prirent  pas la Pâque le même jour que Yéhoshoua et Ses disciples. 

Il y a un décalage flagrant, tout simplement car comme nous l'apprenons dans les manuscrits Bibliques de Qumran un combat faisait rage dans la Communauté Juive entre les suiveurs du Calendrier lunaire babylonien des Pharisiens et des Sadducéens et les suiveurs du Calendrier solaire Torahique de 360+4 jours décrit dans la Genèse,  Hénok,  les Jubilés, Daniel et l'Apocalypse que suivaient les Juifs de Qumran dit Esséniens. 

De plus, il n'y a en effet que dans l'Evangile de Yo'hanan-Jean où nous avons l'expression "Fête des Juifs", alors que les Fêtes dans la Torah sont décrites comme les Fêtes de YHWH.

Yo'hanan-Jean 5:1
Après cela, il y eut une fête des Juifs, et Yéhoshoua monta à Jérusalem.

Yo'hanan-Jean 6:4
Or, la Pâque était proche, la fête des Juifs.

Yo'hanan-Jean 2:13
La Pâque des Juifs était proche, et Yéhoshoua monta à Jérusalem.

Yo'hanan-Jean 7:2
Or, la fête des Juifs, la fête des Huttes, était proche.


Yo'hanan-Jean 11:55
La Pâque des Juifs était proche. Et beaucoup de gens du pays montèrent à Jérusalem avant la Pâque, pour se purifier.


la question est pourquoi Yo'hanan-Jean ne cesse de citer ces fêtes commes des fêtes Juives? 

Tout porte à croire ici que Yo'hanan n'arrête pas de parler des fêtes des Juifs pour les distinguer des fêtes de YHWH qui n'avaient pas lieu au même moment selon le calendrier tel qu'Elohim le donna au Mont Sinaï. 

Yéhoshoua ne monta pas publiquement à leur date de Souccoth mais en cachette puis Il dit au peuple présent au milieu de la fête, ceci :

Yo'hanan-Jean 7:19
" Moïse ne vous a-t-il pas donné la Torah? et aucun de vous n'observe la Torah..."


pourquoi Yéhoshoua-Jésus leur dit-Il cela puisqu'ils célèbrent une fête ordonnée par Elohim? 

Probablement aussi parce qu'ils ne suivaient pas le calendrier selon les dates données par Elohim, en effet tout le peuple ici ne suivait pas la Torah de Moïse décalant le jour de la fête.

Nous avons aussi ces paroles de notre Seigneur Yéhoshoua :

Voici ce qui ressort de nos faibles traductions quand Yéhoshoua nous dit ceci :

Jean 11:9-10
Jésus répondit: N'y a-t-il pas douze heures au jour? Si quelqu'un marche pendant le jour, il ne bronche point, parce qu'il voit la lumière de ce monde. Mais s'il marche pendant la nuit, il bronche, parce qu'il n'a point de lumière.


tout d'abord, toute personne sait bien qu'une journée ne contient pas 12 heures mécaniques excepté les quelques jours avant le jour J où le soleil entre par la Grande Porte décrite dans le Livre d'Hénok et nommé communément "équinoxe" de nos jours. 

Ceci dit, nous savons aussi qu'une heure solaire n'est pas égale à une heure mécanique, en effet, une heure solaire ne contient pas forcément 60 minutes, elles varient dans la journée et sont, soit plus courtes ou plus longues. 

Mais en réalité dans ce texte, il est aussi possible que Yéhoshoua-Jésus ne nous parle pas d'heures mais de mois. 

Prenons donc ce verset dans le texte Grec Reçu du texte de Yo'hanan-Jean

απεκριθη ο ιησους ουχι δωδεκα εισιν ωραι της ημερας εαν τις περιπατη εν τη ημερα ου προσκοπτει οτι το φως του κοσμου τουτου βλεπει 
εαν δε τις περιπατη εν τη νυκτι προσκοπτει οτι το φως ουκ εστιν εν αυτω.


le mot souligné ωραι traduit par "heure" signifie plutôt un moment précis fixée par une loi naturelle et le retour à une année nouvelle en rapport avec les saisons de l'année, printemps, été, automne, hiver.

Vouc pouvez vérifier ci-dessous cette définition :
http://www.studylight.org/lexicons/greek/gwview.cgi?n=5610

Continuons notre lecture

απεκριθη ο ιησους ουχι δωδεκα εισιν ωραι της ημερας εαν τις περιπατη εν τη ημερα ου προσκοπτει οτι το φως του κοσμου τουτου βλεπει.
εαν δε τις περιπατη εν τη νυκτι προσκοπτει οτι το φως ουκ εστιν εν αυτω.


le mot souligné φως traduit par "lumière" signifie aussi "étoile" ou "feu" et l'on sait que le soleil est une étoile en feu.

Vous pouvez vérifier ci-dessous cette définition :
http://www.studylight.org/lexicons/greek/gwview.cgi?n=5457

Continuons notre lecture

απεκριθη ο ιησους ουχι δωδεκα εισιν ωραι της ημερας εαν τις περιπατη εν τη ημερα ου προσκοπτει οτι το φως του κοσμου τουτου βλεπει 
εαν δε τις περιπατη εν τη νυκτι προσκοπτει οτι το φως ουκ εστιν εν αυτω.


le mot souligné κοσμου traduit par "monde" est en réalite le mot "cosmos" et nous savons ce que le cosmos évoque pour tous, il fait aussi spécifiquement référence au cercle de la terre et à l'arrangement des étoiles.

Vous pouvez vérifier ci-dessous cette définition :
http://www.studylight.org/lexicons/greek/gwview.cgi?n=2889

sachant tout cela, voici ce texte relu sous un jour nouveau :

Yo'hanan-Jean 11:9-10
Yéhoshoua répondit : Cela ne fait-il pas douze mois ωραι ce jour? Si quelqu'un marche par ce jour (jour J de l'entrée du soleil par la Grande Porte nommé équinoxe) il ne trébuchera pas car cette lumière φως (cette étoile ou ce feu), ce cosmos κοσμου (cercle de la terre, arrangement des étoiles) (est) envoyé pour briller aux yeux des hommes. Mais si quelqu'un marche par cette nuit νυκτι (possible référence aux suivis des mois lunaires) (il) trébuchera car cette lumière φως (cette étoile ou feu) n'est pas avec elle.


Ici Yéhoshoua parle visiblement un dernier jour de l'année.

Yéhoshoua-Jésus se compare à cette lumière qui brille pour éclairer les hommes, Yéhoshoua décrit ici le Calendrier d'Elohim transmis par Hénok mais aussi par la Torah de Moïse, Il décrit le jour J de l'entrée du soleil par la grande porte-équinoxe, jour décrit dans le Livre d'Hénok, pour que les hommes ne trébuchent pas sur le bon calendrier à suivre et Yéhoshoua se met Lui-Même en parallèle disant qu'Il est comme ce soleil, cette lumière qui est là pour guider les hommes dans le bon chemin à suivre et Il dit bien que celui qui marche par la nuit trébuche, référence possible aussi aux suivis des mois lunaires qui faussent le bon Calendrier à suivre qu'Il image par les ténèbres spirituelles qui faussent la Voie Juste et bonne à suivre en La Personne de Yéhoshoua.


Tout ceci dit, cela range t-il juste Yéhoshoua comme un simple Essenien ou membre d'une simple communauté Juive ? Bien sûr que non car Il Est beaucoup plus, Il Est le Machia'h Promis, le Fils Unique d'Elohim Engendré,  notre Sauveur et Seigneur. 

Mais tous ces éléments démontrent que les propos de Yéhoshoua sont dans l'ensemble en harmonie avec la vision de la communauté Juive de Qumran, même communauté où Yo'hanan-Jean fut élevé.

De plus, cette communauté attendait le Messie et annoncait sa Venue comme étant Elohim venu en chair, ayant le titre de Fils d'Elohim et celui du type de Melchisédek tout comme Yéhoshoua sera plus tard décrit aussi dans la lettre aux Hébreux.

Notons aussi que ceux nommés Esséniens ou Yahad ne peuvent pas être réduits à une simple étiquette,  ils étaient avant tout des Juifs qui suivaient la Torah et qui croyaient que seule une personne née d'eau et d'Esprit Saint était transformée et ainsi pouvait marcher en conformité avec la Torah d'Elohim, tout cela en attendant la Venue du Machia'h Sauveur nommé Fils d'Elohim.

Et leur espérance Est Arrivé avec la Venue de Yéhoshoua, nous verrons ensuite les descendants naturels de la communauté de Yahad qui se nommeront Nazaréens-Netsarim car suiveurs du Rejeton de la souche de Yessé Yéhoshoua et suiveurs aussi de la Torah, des croyants à ne surtout pas confondre avec ceux nommés Ebionites.

Voir le Calendrier
http://calendrierdeyhwh.blogspot.com/ncr